La Ville de Carleton-sur-Mer est heureuse d’accueillir deux nouvelles employées.

Laurie Gallagher, nouvelle coordonnatrice sports, loisirs et plein air

Laurie Gallagher est notamment responsable d’organiser, de superviser et de soutenir les événements et activités en sports, loisirs et plein air. Elle gère, les infrastructures s’y rattachant, telles que le centre Léopold-Leclerc, la patinoire de l’OTJ et le centre de plein air Arpents verts.

Diplômée en kinésiologie et en administration, Mme Gallagher a récemment occupé les postes de chargée de projet à l’Unité régionale loisir et sport Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et d’agente de communication et adjointe administrative au centre de santé globale Namso. La Ville est donc heureuse de compter sur les services de Mme Gallagher afin de poursuivre ses interventions dans le monde du loisir, du sport et du plein air, tout en appuyant les initiatives des différents organismes du milieu.

Samantha Leblanc, secrétaire administrative

Cumulant plusieurs années d’expérience en soutien administratif, Mme Leblanc est formée en bureautique et poursuit des études en secrétariat juridique.

Le budget municipal de 2020 prévoit  un montant de 50 000 $ aux fins du budget participatif, dont 40 000 $ dans le volet grand public et 10 000 $ dans le volet jeunesse. Dans un processus de démocratie participative, ce budget permet aux citoyens d’affecter une partie du budget municipal à deux projets d’investissement.

Information sur le budget participatif…

La Ville de Carleton-sur-Mer invite les citoyens et les citoyennes à assister au lancement du budget participatif lors d’une rencontre publique le mardi 23 avril prochain à 19 h au Quai des arts. Événement Facebook…

« Le citoyen est au cœur de la vie municipale, affirme le maire Mathieu Lapointe. C’est pourquoi le conseil municipal de Carleton-sur-Mer invite cet acteur de premier plan à participer à de nouveaux projets avec le budget participatif. » Cette démarche permet aux décideurs de mieux connaître et répondre aux besoins de la communauté.

La rencontre publique présentera les étapes du processus. L’équipe municipale sera sur place pour informer les citoyens sur les critères de recevabilité et les modalités de participation.

Dans un processus de démocratie participative, ce budget permet aux citoyens d’affecter une partie du budget municipal à deux projets d’investissement : un pour les citoyens et un pour les jeunes. «  Le budget participatif, c’est aussi un processus éducatif, précise le directeur général, Antoine Audet, loin d’exclure les élus et les professionnels, il va plutôt inclure le citoyen dans l’équipe municipale. »


Le budget participatif est un projet qui s’inscrit dans un des chantiers de la planification stratégique présentée à la communauté en décembre dernier.

Le conseil municipal de Carleton-sur-Mer adhère aux principes de la déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique (DUC).  La Ville souhaite contribuer à réduire son empreinte écologique et encourage les citoyens à participer.

Carleton-sur-Mer emboîte le pas à plus de 200 municipalités québécoises qui ont pris cet engagement moral. Par leurs activités, les municipalités contribuent à l’émission de gaz à effet de serre (GES) et peuvent adapter leurs pratiques pour réduire cette production au minimum.

« Nous avons le devoir d’agir pour réduire notre empreinte écologique et nous avons choisi de le faire! En plus de signer la déclaration et d’avoir formé un chantier de travail sur l’empreinte environnementale et les changements climatiques, la Ville s’engage à mettre en œuvre plusieurs actions concrètes en 2019 afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. »

Différentes actions mises en oeuvre

Dans le contexte de sa planification stratégique, la Ville a identifié des actions qui seront mises en œuvre dès 2019 pour réduire l’empreinte écologique sur le territoire. Par exemple, l’équipe municipale dressera un bilan de ses émissions de GES. Elle élaborera de plus un plan d’adaptation aux changements climatiques, axé sur le phénomène d’érosion des berges, en compagnie de trois autres villes de la région et avec le soutien du CIRADD.

Autres exemples, sur le plan de la mobilité durable, la Ville projette de prolonger les pistes cyclables et voies piétonnières. Elle développe un système d’autopartage en parallèle avec l’acquisition d’un deuxième véhicule électrique et l’aménagement d’une station de service électrique. La Ville souhaite aussi augmenter l’adoption de pratiques respectueuses de l’environnement dans les aménagements municipaux, comme des stationnements avec des surfaces naturelles, un système d’éclairage au DEL et des espaces tondus plus restreints. Pour veiller à l’économie d’eau potable, la Ville prévoit distribuer des trousses d’économie d’eau, mettre en place des douches payantes au camping et réduire l’usage de bouteilles d’eau jetables. En outre, la Ville adhère au programme Ici on recycle.

Parmi les actions envisagées, la Ville souhaite augmenter l’adoption de pratiques respectueuses de l’environnement dans les aménagements municipaux et mise, entre autres, sur les voies piétonnières.

Déclatation citoyenne universelle d’urgence climatique

Le mouvement mondial de la DUC a été lancé par GroupMobilisation dans un but de mobiliser les citoyens à agir sur le bouleversement climatique qui menace la santé publique, l’économie, la biodiversité et la sécurité nationale et internationale. Selon cette déclaration, les gaz à effet de serre proviennent notamment de l’industrie, des transports et de l’agriculture.

La Ville améliore la signalisation sur la rue de la Montagne dans le secteur du fer à cheval afin que tous les véhicules puissent circuler en sécurité. Nous en appelons à la collaboration des usagers afin de maintenir ce secteur accessible à la pratique de leurs activités, tout en favorisant un environnement sécuritaire.

ZONE EN BLEU : STATIONNEMENT DE VÉHICULE AUTOMOBILE PERMIS

  • Se stationner le plus près possible bord de la rue en laissant une voie et demie libre à la circulation.
  • Éviter de se stationner avec une remorque.
  • Le stationnement des véhicules du côté sud de la rue et en amont de l’entrée privée (301, rue de la Montagne) est interdit en tout temps.
  • Garder cette zone libre en tout temps afin que les véhicules de services publics comme les déneigeuses, le camion de pompier et les autobus puissent circuler librement et rebrousser chemin.

ZONE EN ROUGE : STATIONNEMENT INTERDIT

La collaboration de chacun pour respecter les zones prescrites permettra d’améliorer la sécurité des usagers de la montagne, des résidents et des personnes qui fournissent les services publics.

La Ville de Carleton-sur-Mer invite les citoyens et les citoyennes à assister au lancement du budget participatif lors d’une rencontre publique le mardi 23 avril prochain à 19 h au Quai des arts. Événement Facebook.

« Le citoyen est au cœur de la vie municipale, affirme le maire Mathieu Lapointe. C’est pourquoi le conseil municipal de Carleton-sur-Mer invite cet acteur de premier plan à participer à de nouveaux projets avec le budget participatif. » Cette démarche permet aux décideurs de mieux connaître et répondre aux besoins de la communauté.

La rencontre publique présentera les étapes du processus. L’équipe municipale sera sur place pour informer les citoyens sur les critères de recevabilité et les modalités de participation.

Dans un processus de démocratie participative, ce budget permet aux citoyens d’affecter une partie du budget municipal à deux projets d’investissement : un pour les citoyens et un pour les jeunes. «  Le budget participatif, c’est aussi un processus éducatif, précise le directeur général, Antoine Audet, loin d’exclure les élus et les professionnels, il va plutôt inclure le citoyen dans l’équipe municipale. »

Le budget participatif est un projet qui s’inscrit dans un des chantiers de la planification stratégique présentée à la communauté en décembre dernier.