La Ville de Carleton-sur-Mer est heureuse d’accueillir Philippe Patenaude comme coordonnateur loisir, sport et plein air, en remplacement de Laurie Gallagher, qui est en congé de maternité. M. Patenaude est bachelier en plein air et tourisme d’aventure de l’Université du Québec à Chicoutimi, en plus d’avoir étudié en travail social. Il a notamment enseigné pour l’attestation d’études collégiales en Guide d’aventure avec le Groupe Collégia à Gaspé pendant une quinzaine d’années. Son expérience et sa polyvalence seront assurément mises à profit pour servir la communauté, ainsi que sa grande passion pour le plein air. Nous lui souhaitons la plus cordiale des bienvenues au sein de l’équipe!

Pour rejoindre Philippe : 418 364-7073, p. 234 loisir@carletonsurmer.com.

8 juin de 18 h 30 à 21 h 30

La Ville offre un atelier gratuit pour les employés des organisme et entreprises de Carleton-sur-Mer, au studio du Quai des arts.

Dans le sillage de la planification stratégique 2021-2024, Carleton-sur-Mer a entrepris une démarche d’amélioration continue avec le personnel. Ceci témoigne de la volonté d’offrir aux citoyens et visiteurs, un service de qualité, tant par des actions collectives qu’individuelles.

La Ville invite les organisations locales à emboîter le pas avec leurs employés. Ensemble, démarquons-nous en offrant un service à la clientèle amélioré grâce à cet atelier interactif!

Contenu

  • Qu’est-ce que la B.A.S.E.?
  • Les étapes de la visite d’un(e) client(e) et points critiques à surveiller;
  • L’application d’une stratégie d’accueil adaptée à sa personnalité et à la réalité de son organisation;
  • Comment reconnaître l’insatisfaction d’un(e) client(e) et y remédier.

Formateur

Daniel Tanguay, de Détail formation, spécialiste dans le domaine au Québec et qui accompagne la Ville dans cette démarche.

Si vous ne voyez pas le formulaire, cliquez ici.

Information

418 364-7073 p. 221

Le 25 avril dernier, l’équipe municipale a convié la population à une rencontre publique au sujet de la réfection de l’aréna. Environ 88 personnes y ont participé. Une page dédiée au projet sera publiée sous peu afin de permettre  au public de suivre l’évolution du projet sur  carletonsurmer.com/réfection-arena.

Objectifs de la réfection

La réfection de l’aréna vise à optimiser et sécuriser le fonctionnement des installations, à améliorer le confort des utilisateurs et à rendre les installations accessibles aux personnes à mobilité réduite. L’investissement devrait permettre au bâtiment de traverser les 30 à 40 prochaines années.

Cheminement

Ce projet chemine depuis 2018 et sa réalisation est devenue envisageable en février 2021 lorsque le ministère de l’Éducation du Québec y a octroyé un financement de 1,9 M$ avec le programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS). De plus, la Caisse Desjardins de la Baie-des-Chaleurs offre une aide financière de 100 000 $, comme commanditaire de la loge publique. Cet hiver, une étude géotechnique et des plans et devis ont été réalisés, afin de pouvoir estimer les coûts de réalisation. Un règlement d’emprunt sera ensuite nécessaire pour poursuivre la démarche.

Charge financière

Dans le contexte économique actuel, les estimations laissent présager des dépassements de coût significatifs. La Ville se préoccupe donc de cet impact financier sur le budget municipal. En effet, le coût de réalisation estimé est passé de 3 à 6,5 M$ alors que le financement du PAFIRS demeure à 1,9 M$. C’est pourquoi nous avons entrepris des démarches pour partager des coûts d’utilisation avec les municipalités de Maria et Nouvelle. Nous évaluons aussi comment revoir le projet pour réduire les coûts. Une estimation  finale est attendue fin juin. Par conséquent, l’échéancier doit être revisité.

Échéancier

La Ville a entendu la préoccupation des usagers pour limiter l’impact sur les activités de hockey. Cependant, le calendrier de production est tributaire de différents aspects indépendants de notre volonté. Par exemple, chaque contrainte à l’entrepreneur engendre des coûts et les travaux dépendent de la disponibilité des matériaux et de la main-d’œuvre. Le projet de règlement d’emprunt devrait être déposé en juillet.

1 poste à temps plein, sur 52 semaines

1 poste saisonnier régulier, sur 13 semaines

  • Heures de travail : 40 h/semaine, du lundi au vendredi avec possibilité de travailler les soir, nuit et fin de semaine
  • Salaire : selon la convention collective
  • Début du poste : 30 mai 2022
  • Fin de la période d’affichage : 24 mai 2022

Supervisé par le contremaître aux travaux publics, l’ouvrier opérateur ou l’ouvrière opératrice travaille aux garages municipaux et sur le territoire de la Ville. Cette personne a pour principale tâche d’effectuer les travaux relatifs à la construction, à la réparation et à l’entretien du réseau routier municipal et des infrastructures et équipements en eaux usées et en eau potable.

Principales tâches

  • Entretenir et déneiger le réseau routier;
  • Assister le personnel qualifié dans l’opération des réseaux et des postes de pompages pour l’eau potable et les eaux usées;
  • Opérer les équipements municipaux;
  • Effectuer l’entretien mécanique de base des équipements des travaux publics, en collaboration directe avec le mécanicien.
  • Participer activement aux réunions du service.
  • Communiquer régulièrement avec son superviseur immédiat.
  • Prioriser des méthodes de travail qui favorisent la santé et la sécurité au travail.
  • Toutes autres tâches connexes, confiées par son supérieur immédiat.

Exigences

  • Secondaire 5 dans un domaine pertinent ou DEP ou toute autre combinaison de scolarité et d’expériences jugées pertinentes;
  • Une année d’expérience à titre d’opérateur;
  • Permis de conduire de classes 3 et 5 en vigueur;
  • Facilité à effectuer des travaux d’entretien mécanique de base;
  • Capacité d’opérer l’ensemble des équipements municipaux d’entretien;
  • Disponibilité à travailler le jour, le soir, les nuits et les fins de semaine, selon les dispositions particulières à l’horaire d’hiver;
  • Disposition à obtenir une formation afin de veiller à l’entretien et à l’opération des équipements en eaux usées et en eau potable;
  • Autonomie, débrouillardise et vaillance;
  • Capacité à travailler en équipe;
  • Sens de l’initiative.

Toute personne intéressée doit faire parvenir sa candidature à Vincent Leblanc, directeur des travaux publics, à directiontravauxpublics@carletonsurmer.com.

Quel est votre avis sur les communications aux citoyens et citoyennes?

Aimez-vous tenir un journal dans vos mains et recevoir des nouvelles par la poste? Penchez vous plutôt pour les communications électroniques? Les canaux utilisés vous rejoignent-ils? Les messages diffusés vous intéressent-ils? La Ville de Carleton-sur-Mer souhaite connaître votre avis afin d’alimenter sa réflexion sur les meilleurs moyens de communiquer avec vous.

2 façons de répondre possibles :

  • Sur papier avec le document encarté dans le présent journal. Ramenez-le remplis à l’hôtel de ville, dans la boîte prévue à cette fin ou par la poste
    629, boulevard Perron, Carleton-sur-Mer (Québec)  G0C 1J0;
  • En ligne.

Merci de répondre d’ici le 1er mai!

Le sondage est terminé. Surveillez l’actualité pour connaître les résultats. Merci de votre participation!

Prix de participation

Des prix seront tirés au hasard parmi les répondants qui le souhaitent et qui laissent leurs coordonnées :

  • 3 laissez-passer pour l’hiver 2022-2023 aux Arpents verts;
  • 2 droits d’accès avec voiturettes au golf en 2022;
  • 2 nuitées au camping, selon les disponibilités, entre le 27 mai et le 22 juin ou entre le 5 septembre et le 9 octobre 2022.

Si vous envisagez d’effectuer les travaux suivants sur votre propriété, un permis municipal est requis :

  • Construction ou agrandissement d’un bâtiment principal
  • Construction ou agrandissement d’un bâtiment secondaire
  • Rénovation
  • Piscine, spa
  • Déboisement ou abatage d’arbre
  • Changement d’usage
  • Affichage
  • Clôture, muret
  • Remblais, déblais
  • Installation septique
  • Travaux en rives ou littoral
  • Déménagement de bâtiment
  • Usage provisoire
  • Captage d’eau
  • Démolition de bâtiment

Le formulaire de demande de permis ou de certificat d’autorisation est publié sur https://carletonsurmer.com/services-aux-citoyens/amenagement-et-urbanisme/.
Il est aussi disponible à l’hôtel de ville.

Prévoir un délai qui peut aller jusqu’à 30 jours pour obtenir un permis.

En janvier dernier, la Ville de Carleton-sur-Mer et la MRC Avignon ont conclu une entente afin d’offrir un service d’inspection municipal renouvelé sur le territoire. La MRC Avignon offrira désormais ce service pour neuf des onze municipalités sur son territoire, dont Carleton-sur-Mer. Ces neuf municipalités appliqueront leurs règlements d’urbanisme et tout autre règlement ou loi sous leur responsabilité, avec le service d’inspection de la MRC. Ce nouveau service aura entre autres comme responsabilité de :

  • répondre aux questions sur les règlements d’urbanisme;
  • émettre des permis et certificats et prêter assistance lors des demandes;
  • recevoir les plaintes concernant une infraction aux règlements d’urbanisme et sur les nuisances;
  • effectuer des inspections sur le territoire afin de s’assurer du respect de la règlementation d’urbanisme.

Information : Étienne Berthelot, inspections@carletonsurmer.com
418 364-7073, p. 224

Retour sur la rencontre publique

Le 4 février dernier, l’équipe municipale a accueilli 31 personnes à la salle Charles-Dugas pour participer à une rencontre publique. Cette rencontre donne suite au resserrement des consignes de sécurité annoncé le 27 janvier.

L’équipe municipale a brièvement présenté le contexte dangereux induit par l’explosion des activités dans la portion non déneigée de la rue de la Montagne et les contraintes légales qui s’imposent. Les participants à la rencontre ont pu entendre des réponses à leurs questions. La discussion a aussi permis de mettre en commun différentes pistes de solution. Ces idées seront approfondies par un comité de travail formé de volontaires représentant différents usages, de personnes-ressources et de membres de l’équipe municipale.

Composition du comité de travail

  • Michel Bond, adepte de raquette
  • Julie Boudreau, skieuse hors-piste
  • Réjean Boudreau, adepte de luge
  • Louis Bujold, adepte de raquette et propriétaire
  • Édith Comeau, propriétaire et motoneigiste
  • Laurie Desrosiers-Leblanc, skieuse hors-piste
  • Jean-Claude Guimond, gestion du risque
  • Valérie St-Laurent–Lemerle, glissade avec les enfants et skieuse hors-piste
  • Mathieu Lapointe, maire
  • Antoine Audet, directeur général
  • Pascal Alain, directeur loisirs, culture et vie communautaire
  • Olivier Côté-Vaillancourt, parc régional du Mont-Saint-Joseph
  • Magalie Forest, Unité régionale de loisirs et sport

Planification

Le comité de travail tiendra une rencontre début avril, afin d’évaluer les pistes de solution et de proposer une solution viable à la Ville. Celle-ci pourra alors faire un retour à la population avant de mettre un plan en œuvre pour l’hiver 2022-2023.

Antoine Audet, directeur général et greffier

Dans le contexte d’une pénurie de logements majeure en Gaspésie et, particulièrement, à Carleton-sur-Mer, la Ville propose d’adopter des mesures incitatives pour favoriser l’ajout de nouveaux logements. En effet, le taux d’inoccupation est pratiquement nul. Bien que Carleton-sur-Mer soit une ville touristique, étudiante et attractive, peu de places sont disponibles pour loger les nouveaux arrivants. Cette situation freine notre développement.

Le Rapport d’étude de marché sur les besoins immobiliers réalisé par Raymond Chabot Grant Thornton pour la MRC Avignon en 2021 confirme que les besoins locaux représentent de 20 à 35 logements, sur un horizon de 3 ans. Avec les services de garde, l’ajout de logements est LA priorité régionale. Ainsi, dès avril 2022, la Table des préfets des MRC de la Gaspésie, via le Fonds régions et ruralité (FRR) – volet 1, offrira une aide financière pour encourager la construction de logements, de 5 000 $ par unité locative construite.

À Carleton-sur-Mer, afin d’accélérer le développement de logements, la Ville envisage différentes solutions, dont celle d’offrir les types de financement suivants :

  • 15 000 $ par nouvelle porte construite;
  • 5 000 $ par porte de nouveau logement aménagé dans des bâtiments existants.

La Ville prévoit un montant de 450 000 $ afin de stimuler la création de 30 à 35 nouveaux logements, en lien avec les objectifs de l’étude la MRC Avignon. La richesse foncière générée par ces nouveaux investissements remboursera la Ville sur une période de 10 à 12 ans environ.

Planification préliminaire

  • Mars : Dépôt du projet de règlement
  • Avril : Adoption du règlement et approbation des personnes habiles à voter
  • Mai : Approbation de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation
  • Juin : Début de la réception des demandes des promoteurs

Cette démarche prioritaire s’inscrit dans les orientations de la planification stratégique afin de faire de Carleton-sur-Mer une communauté authentique et active vivant à l’année une diversité d’expériences entre mer et montagne.

Mathieu Lapointe, maire

Qu’est-ce qu’une purge privée?

Afin de prévenir le gel des entrées d’eau, certains usagers laissent couler l’eau du robinet, croyant que l’écoulement de l’eau empêchera la formation de gel dans les tuyaux. C’est ce que l’on appelle une purge.

Toutefois, ce type de purge peut souvent être évitée, considérant que les entrées d’eau sont pour la plupart suffisamment enfouies dans le sol pour les protéger du gel. À l’inverse, lorsqu’une entrée d’eau est à risque de gel, il existe des solutions de rechange pour limiter la perte en eau potable.

  • Réduire le débit de la purge : Les robinets ont généralement un débit d’écoulement d’environ 3 L/min. Or, selon le guide L’économie d’eau potable et les municipalités – Volume 2 de Réseau Environnement, un débit de 0,25 L/min est suffisant pour éviter le gel des entrées d’eau, soit un filet d’environ 2 mm de diamètre. Réduire le débit d’une purge de 3 L/min à 0,25 L/min représente une économie potentielle équivalente à la consommation quotidienne d’environ 15 personnes.
  • Protéger les entrées d’eau : Il existe d’autres options pour éviter de laisser couler l’eau pendant les périodes de grand froid, par exemple, l’installation en amont d’une couverture isolante sur les tuyaux ou l’installation d’un fil chauffant le long d’une entrée d’eau.