Nouveau poste de cadre intermédiaire

  • Poste permanent à temps complet
  • 35 h/semaine, de jour.
  • Échelle salariale de 59 759 $ à 71 418 $
  • Progression salariale selon une entente-cadre.
  • Date limite pour postuler :  le vendredi 31 mai à 16 h.

Rôle dans l’équipe

Sous l’autorité du directeur général et greffier-trésorier, la personne titulaire du poste est responsable de planifier, organiser et contrôler l’ensemble des activités comptables, financières et administratives de la Ville.  Elle supervise les ressources humaines et matérielles du service, mobilise le personnel sous sa responsabilité, collabore étroitement avec le personnel cadre dans l’ensemble des activités de la Ville et participe aux rencontres du comité de gestion.

Principales responsabilités

Encadre et supervise les ressources humaines sous sa responsabilité : agente à la comptabilité, agente à la taxation, agente aux communications, secrétaire administrative (embauche, formation et perfectionnement, mobilisation, suivi de la qualité et interventions au besoin) incluant la gestion administrative (horaires, absences, etc.). Ses tâches habituelles sont :

  • Veiller à l’application des normes comptables conformément au Manuel de la présentation de l’information financière municipale;
  • Assister le directeur général et les autres comités dans la préparation des prévisions budgétaires et du plan triennal d’immobilisation;
  • Réaliser un suivi budgétaire rigoureux auprès des directeurs et coordonnateurs de services (ex. : vérification de factures codifiées, analyse mensuelle des états d’activités de fonctionnement et d’investissement, etc.);
  • Tenir les comptes de la Ville (conciliation bancaire, analyse mensuelle des listes de comptes à payer et à recevoir, suivi de la dette à long terme, financement permanent des règlements d’emprunts, redditions de compte, etc.);
  • Veiller à l’application du règlement de contrôle budgétaire et des politiques d’achats;
  • Préparer le dossier de vérification et assister les vérificateurs lors de l’audit;
  • Agir comme personne-ressource pour la direction générale (aide dans la prise de décisions en RH et autres dossiers administratifs), les directeurs de services (demandes d’aide financière auprès de ministères ou d’organismes et suivis), le personnel d’encadrement (application de la convention collective);
  • Effectuer les vérifications et les suivis des dossiers de Santé et Sécurité au Travail (SST).
  • Effectuer le suivi des dossiers d’assurances collectives à la Ville;
  • Effectuer le suivi du fonds de pension, en collaboration avec la firme-conseil de la Ville;
  • Vérifier des documents administratifs en lien avec le personnel d’encadrement (feuilles de temps, absences, frais de déplacement, etc.);
  • Remplir différents rapports;
  • Participer activement aux rencontres du comité de gestion de la Ville;
  • Maintenir à jour ses connaissances pour l’exercice de ses fonctions;
  • Effectuer toutes autres tâches connexes relatives au bon fonctionnement du service et demandées par le supérieur immédiat.

Profil recherché

  • Diplôme d’études collégiales en administration
  • 5 ans d’expérience minimum dans ce champ d’expertise
  • Leadership et esprit d’équipe
  • Sens des responsabilités, autonomie et initiative
  • Sens de l’organisation et de la gestion des priorités
  • Gestion du stress
  • Habiletés en communication
  • Discrétion et confidentialité
  • Rigueur
  • Jugement et capacité d’analyse
  • Maîtrise du français parlé et écrit
  • Maîtrise des logiciels comptables et de la suite Microsoft 365
  • Connaissance des normes comptables municipales (un atout)

Faire parvenir votre candidature à Antoine Audet, directeur général et greffier-trésorier, à direction@carletonsurmer.com.

Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) attribue une aide financière non remboursable de 329 892 $ à Carleton-sur-Mer, à la suite du passage de l’ouragan Fiona à l’automne 2022.  L’aide de DEC couvre la totalité des coûts de réalisation du projet, qui consiste à améliorer la préparation de deux centres d’urgence sur le territoire de Carleton-sur-Mer, dont l’acquisition de génératrices d’électricité. L’argent provient du Fonds de rétablissement de l’ouragan Fiona (FROF) qui vise à mettre en œuvre des mesures d’atténuation pour réduire la vulnérabilité des communautés aux futures intempéries.

Après une année de négociation qui s’est déroulée dans un climat de saine collaboration, la Ville et les employés syndiqués ont signé une entente de convention collective.

L’entente conclue couvre une période de cinq ans. La majeure partie des préoccupations exprimées durant les négociations ont été traitées :

  • Flexibilité dans l’organisation du travail et des horaires;
  • Salaire et fonds de pension améliorés;
  • Conditions de travail clarifiées et bonifiées;
  • Certains postes ont été créés ou modifiés pour tenir compte de l’évolution des besoins de l’organisation.

Le maire, Mathieu Lapointe, le président du syndicat, Steeve Bernard, et le directeur général de la Ville, Antoine Audet, se disent satisfaits que la convention réponde aux préoccupations adressées du côté patronal comme du côté syndical.

La mise à jour de la convention collective a mené notamment à un équilibrage inter échelon qui bonifie les salaires de 2,5 %, à une cotisation au régime de pension agréé augmentée de 0,5 % et à des hausses salariales sur cinq ans qui pourront aller de 15,5 % à 23 %, selon l’inflation. Les augmentations salariales suivront l’indice des prix à la consommation avec des limites minimale et maximale respectives de 2 et de 4,5 %.

En parallèle avec l’adoption de cette convention, la direction a effectué une réorganisation de l’organigramme. Pour le maire, Mathieu Lapointe, l’exercice de restructuration représente une belle reconnaissance de l’apport de fidèles employés et s’aligne sur la nouvelle réalité de la Ville en constante évolution.

Des représentants de la Ville et du personnel syndiqué ont travaillé en équipe sur le comité de négociation de la convention collective, soit Patrice Bujold, vice-président du syndicat; Antoine Audet, directeur général et greffier-trésorier, Denise Leblanc, conseillère municipale; Steeve Bernard, président du syndicat; Julie Nadeau, trésorière du syndicat; le maire, Mathieu Lapointe, signataire, et Régis Leblanc, conseiller municipal.

Fière de sa vie culturelle et artistique, la Ville de Carleton-sur-Mer souhaite consulter la population afin de renouveler sa politique culturelle municipale adoptée en 1999 et dont la dernière mise à jour remonte à 2013.

Sondage

Pour mieux connaître les besoins et les enjeux culturels locaux, la Ville entreprend une consultation publique sur la base d’un sondage en ligne et d’une soirée publique. En effet, la Ville a mis sur pied un comité de révision de la politique culturelle, formé de personnes représentant le milieu artistique et culturel local, la population et l’administration municipale. Un consultant a été embauché pour coordonner l’ensemble de la démarche. Celui-ci réalisera de plus des entrevues ciblées auprès de citoyennes et citoyens, d’actrices et acteurs clés du milieu culturel.

La Ville souhaite ainsi connaître les attentes de la population en matière de culture. La démarche devrait se conclure à l’automne avec une politique révisée. Pour le maire, Mathieu Lapointe, la vitalité culturelle de Carleton-sur-Mer fait partie de l’identité de la Ville. « Notre ADN culturel, dit-il, contribue à l’attraction de gens chez nous et au développement d’un fort sentiment d’appartenance. Avec une politique culturelle renouvelée, nous croyons pouvoir aller encore plus loin en ce sens! D’ailleurs, ajoute-t-il, cette action est identifiée dans le chantier Soutien aux organismes et liens sociaux de la Planification stratégique 2019-2026. »

Selon Pascal Alain, directeur des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, la politique culturelle représente un outil de travail essentiel « qui précise la vision commune à concrétiser, établit les priorités et oriente le travail de l’équipe municipale sur le plan culturel. C’est la pierre angulaire, dit-il, qui structure chacune de nos actions. »

Différentes façons de participer

D’ici le 14 avril prochain, la population et les actrices et acteurs des milieux artistiques et culturels locaux sont invités à répondre à un sondage en ligne ou à l’hôtel de ville. Les résultats du sondage contribueront à reformuler la vision et les orientations de la politique culturelle.

En tout temps, jusqu’au dépôt de la nouvelle politique, toute la population peut s’exprimer. Toutefois, afin de créer un moment privilégié pour le partage et la discussion, une soirée de consultation publique est proposée, sous forme de café culturel, le 3 avril prochain de 18 h 30 à 21 h 30 à la salle Charles-Dugas.

En répondant au sondage ou en prenant part à la soirée de consultation, les participantes et participants courent la chance de gagner :

  • Une paire de billets pour le spectacle de Maten & Pako, le 1ermai au Quai des arts présenté par Maximum 90;
  • Une paire de billets pour la pièce estivale du Théâtre À tour de rôle du 30 juillet au 9 août au Quai des arts;
  • Deux paires de billets pour le cinéma de Cinétoile, au Quai des arts.

Le tirage sera réalisé le 15 avril à midi et les personnes gagnantes seront avisées par téléphone.

Événement Facebook

En séance extraordinaire le 18 décembre dernier, le conseil municipal de Carleton-sur-Mer a adopté le budget de l’année 2024. Le budget totalise 10 970 000 $, une hausse de 8,59 %.

L’exercice budgétaire est particulier cette année, car un nouveau rôle d’évaluation entrera en vigueur le 1er janvier 2024. La hausse moyenne des valeurs foncières est de 29,5 % et, pour le secteur résidentiel, la majoration est de 34,05 %. Par conséquent, le taux de taxation sera abaissé pour prendre en compte cette hausse : le taux de taxation résidentiel sera de 0,7543 $/100 $ d’évaluation, alors qu’il est de 0,9864 $ en 2023.

Pour une résidence d’une valeur moyenne qui est passée de 185 952 $ à 249 265 $ en 2024 (+34,05 %), l’augmentation du compte de taxes se chiffre à 2,84 %, ce qui est inférieur à l’augmentation moyenne de 4,2 % de l’indice des prix à la consommation (IPC) en 2023. En raison de fortes variations des valeurs foncières des immeubles dans le nouveau rôle d’évaluation, l’impact sur le compte de taxes variera également.

L’exercice de prévisions budgétaires représentait un défi, avec la hausse des taux d’intérêt qui impacte lourdement les versements sur la dette à long terme. De plus l’IPC élevé continue d’avoir un impact sur plusieurs charges.

« Comme l’an passé, affirme le maire, Mathieu Lapointe, le conseil municipal doit composer avec le contexte inflationniste. Nous avons maintenu l’objectif de contrôler les dépenses tout en limitant la hausse du compte de taxes municipales. Le développement de la Ville demeure au cœur de nos priorités, de même que la qualité des services municipaux.

Concernant la tarification des services, le tarif pour la collecte et le traitement des matières résiduelles augmente de 25 $ et celui pour les eaux usées de 5 $. Les tarifs par unité se chiffrent à 245 $ pour les matières résiduelles, à 275 $ pour l’aqueduc et à 320 $ pour les égouts.

Faits saillants

  • Augmentation de 156 000 $ des versements reçus du gouvernement du Québec en lien avec la croissance du point de la TVQ;
  • Hausse des revenus de 70 000 $ générés par le camping municipal;
  • Diminution des redevances éoliennes de 50 000 $;
  • Augmentation de 111 000 $ du remboursement de la dette en raison de la hausse des taux d’intérêt;
  • Dépense de 60 000 $ supplémentaire pour la mise en place du Service de sécurité incendie Avignon-Est.

Plan triennal d’immobilisation

Le conseil a aussi adopté le plan triennal d’immobilisation (PTI) 2024, 2025 et 2026. Celui-ci prévoit des investissements totalisant près de 18 M$. De ce montant, 7,6 M$ seraient assumés par la Ville et la balance, par des subventions des différents paliers gouvernementaux. En 2024, les investissements totalisent 2,5 M$, ce qui est plus bas que la dernière année, alors que plus de 10 M$ avaient été investis.

Le plan triennal concerne principalement :

  • 750 000 $ : réfection de la chaussée de la route St-Louis;
  • 200 000 $ : rénovation des bâtiments de service au camping;
  • 450 000 $ : réfection du système d’irrigation du côté de la baie;
  • 100 000 $ : phase I du parc de l’OTJ.

Dans la version actualisée de la planification stratégique 2019-2026, adoptée en décembre, la Ville s’est donnée de nouveaux objectifs financiers (limiter endettement, service de dette, augmenter l’excédent, limiter la hausse des taxes à l’IPC, etc.). Le budget 2024 respecte l’ensemble de ces nouveaux objectifs.

La Ville de Carleton-sur-Mer lève le drapeau de la Grande Semaine des tout-petits, en ce 20 novembre, Journée mondiale de l’enfance!

Comme en témoigne sa politique familiale, Carleton-sur-Mer place la famille au cœur de ses préoccupations. Pour le maire, Mathieu Lapointe, les actions de l’équipe municipale témoignent d’une reconnaissance certaine de l’importance des familles. La Ville encourage la concertation et le partenariat entre les intervenants locaux. Elle investit également ses ressources pour améliorer le milieu de vie des familles, par exemple, dans les parcs et les infrastructures municipales. En effet, de nombreuses activités sont offertes gratuitement aux familles tout au long de l’année. «  Que ce soit avec des contes au Quai des arts ou des spectacles et des jeux en plein air, la Ville, dit M. Lapointe, se fait un devoir de créer des milieux de vie favorables à l’épanouissement et au développement des tout-petits.

D’ailleurs, la Ville est très heureuse d’accueillir sur son territoire la Maison de la Famille Avignon qui, depuis le début octobre, a pignon sur rue en face de l’église St-Joseph. C’est un lieu de rencontre et d’échange pour tous les parents et enfants de zéro à huit ans. Cette équipe travaille au développement harmonieux des enfants et au bien-être des parents.

La Ville, la Maison de la Famille Avignon, Complice Persévérance scolaire Gaspésie-Les Îles et le Centre de la petite enfance Aux joyeux marmots joignent leur voix au mouvement de mobilisation mondial, lancé par le Collectif petite enfance et Espace MUNI, pour faire de la petite enfance une priorité de société et valoriser l’importance des droits des enfants!

Carleton-sur-Mer souhaite réaliser un parc public dans le secteur de l’OTJ, en collaboration avec les responsables de l’OTJ, de l’église et de l’école des Audomarois. Le parc sera aménagé dans la zone nord-ouest du stationnement avec des travaux débutant en 2024. Selon le financement obtenu, l’espace disponible et les propriétés de terrains, des éléments pourraient s’ajouter par la suite pour bonifier le parc.

Le projet prévoit  :

  • de la végétation;
  • des sentiers;
  • du mobilier urbain (bancs, tables de pique-nique, poubelles);
  • de l’éclairage;
  • une zone de stationnement optimisée.

Qu’aimeriez-vous y voir en plus?

Afin de répondre le mieux possible aux besoins des utilisateurs, la Ville a entrepris cet automne une démarche de consultation publique. Le sondage en cours donne suite à différents groupes de discussion menés auprès des intervenants concernés et de groupes d’usagers, comme des familles, des jeunes, des participants de la Maison Maguire et des membres du club de l’âge d’or.

Les résultats du sondage permettront de valider les besoins des utilisateurs et de prioriser les actions à entreprendre.
Merci de prendre 5 minutes pour remplir le sondage afin de nous communiquer vos besoins!

Date limite pour remplir le sondage : 1er décembre

Nous avons le plaisir de vous informer d’une initiative conjointe d’évaluation d’impact sur la santé entre Carleton-sur-Mer et la santé publique. Cette démarche menée par la Direction régionale de santé publique vise à prendre en considération les répercussions sur la santé et la qualité de vie du projet de réfection du centre-ville.

Contexte du projet

Un projet de réfection du boulevard Perron, du réseau d’aqueduc et des égouts est prévu depuis plusieurs années au centre-ville de Carleton-sur-Mer. L’administration municipale souhaite profiter de ces travaux pour réaménager le secteur.  Le projet de réaménagement du boulevard Perron prévoit donc la réfection du chemin, sur environ 2 km, entre la rue du Quai et la rue de la Fabrique.

Dans cette démarche de planification du réaménagement, la municipalité a sollicité la santé  publique pour réaliser une évaluation d’impact sur la santé (EIS) afin d’être outillée sur la prise en compte des impacts sur la santé et la qualité de vie des citoyennes et citoyens dans le cadre de ce projet. Les principaux objectifs de cette EIS sont de proposer des ajustements concrets au projet du centre-ville pour améliorer ses retombées. Ces recommandations seront basées sur la santé et la qualité de vie sur le long terme des résidentes et résidents de Carleton-sur-Mer.

Consultations ciblées

Dans le cadre de la démarche, des consultations ciblées des résidentes et résidents de Carleton-sur-Mer seront menées dans la communauté, par des professionnelles de santé publique. Les personnes qui participeront à celles-ci viendront enrichir l’analyse et les recommandations avec les besoins, les préoccupations et l’expertise des citoyennes et citoyens de Carleton-sur-Mer.

Comment participer

La santé publique organisera différentes discussions ciblées dans la communauté au cours des prochains mois pour recueillir vos opinions. De plus, un sondage en ligne est maintenant disponible à cet effet, avec le bouton plus haut. Merci d’avance de votre apport dans cette démarche!

Information : Florence St-Germain, chargée de projet pour l’évaluation d’impact sur la santé
florence.st-germain.cisssgaspesie@ssss.gouv.qc.ca.

Milieu de vie dynamique et inclusif, Carleton-sur-Mer est à l’avant-garde des enjeux prioritaires de la communauté. La Ville est un gouvernement de proximité, proche des gens et de leur réalité.

  • La crise du logement sévit partout et les municipalités n’y échappent pas. Avec des loyers de plus en plus chers et de plus en plus rares, se loger est devenu un réel défi pour plusieurs partout au Québec. Parce qu’il a à cœur le bien-être de sa population, le gouvernement municipal agit comme facilitateur et contribue au développement du logement social et abordable.
  • Les changements climatiques affectent de plus en plus les municipalités : inondations, feux de forêt et verglas ne sont que quelques exemples des éléments avec lesquels doivent composer les Québécoises et les Québécois. Le gouvernement municipal joue un rôle de premier plan en adaptation aux changements climatiques.
  • Le phénomène de l’itinérance est de plus en plus présent, ici comme ailleurs au Québec. Vivant avec cette réalité chaque jour, les municipalités œuvrent afin de tenir compte de leur propre réalité et proposent des pistes de solutions concrètes. Elles sont bien positionnées pour rendre compte de leur réalité.

La Ville joint sa voix au mouvement de valorisation du rôle des municipalités initié par l’UMQ (Union des municipalités du Québec).

Hommage aux employés de longue date et aux nouveaux retraités

Le 12 octobre dernier, la Ville a célébré l’apport de plusieurs membres de l’équipe municipale et souligné leurs nombreuses années de service. Cet hommage bien senti a mis en vedette des gens qui s’engagent dans le développement local pour le bien commun. Cet événement a gonflé notre fierté de faire équipe avec des femmes et des hommes talentueux, compétents et qu’il fait bon côtoyer au quotidien. Au-delà des bâtiments, des équipements et des véhicules, c’est l’action de tous et chacune qui fait la force de l’équipe et qui propulse les actions municipales.

La Ville a adopté un politique de reconnaissance en 2019 afin d’identifier des moyens pour témoigner son appréciation à l’ensemble du personnel cadre et syndiqué. Ce fut un plaisir de démontrer notre reconnaissance aux personnes qui prennent leur retraite après 15 ans de service ou qui ont atteint 15 ou 25 ans de service au sein de l’équipe municipale. Un geste qui prend d’autant plus de sens dans un contexte socioéconomique où les ressources se raréfient et où les mouvements de personnel deviennent courants. Un geste sincère dans une organisation qui souhaite valoriser son personnel et créer des liens humains, empreints de respect.

Antoine Audet, directeur général et greffier, et Mathieu Lapointe, maire

Photographe lors du gala de reconnaissance 2023 : Maude Barriault.

  • Patrice Bujold fête 40 ans de loyaux services. Depuis 1983, Patrice a vu neiger! Il a touché à presque tous les services municipaux, du camping à l’aréna, en passant par une implication syndicale, pour aboutir comme mentor aux travaux publics! L’équipe entière bénéficie de son expérience, qu’il partage avec ses collègues au bénéfice de l’avancement de la Ville. (Avec Denise Leblanc et Vincent Leblanc.)

  • Michèle Landry termine sa carrière avec l’équipe municipale après 30 ans au service d’administration. Elle a d’abord joint l’équipe de St-Omer en 1993, puis a suivi l’équipe avec le mouvement de fusion. Fiable et loyale, Michèle s’est distinguée avec un souci de fournir un service courtois aux citoyens et aux visiteurs comme à ses collègues. Fidèle à elle-même, cette coquette dame a su s’adapter aux évolutions technologiques avec beaucoup de chic! Nos meilleurs vœux à Michèle pour une retraite heureuse! (Avec Hélène Forest.)

  • Pierre Beaulé fête 30 ans à la direction du service de sécurité incendie et passera le flambeau à un autre chef sous peu. Il a joint l’équipe en 1993 avec le rêve de rassembler les services de sécurité incendie municipaux voisins et pourra se retirer avec le sentiment du devoir accompli. Cet homme jovial et généreux a contribué à structurer les services incendie de Nouvelle et Carleton-sur-Mer, toujours avec un esprit d’avant-garde. À son arrivée, les deux équipes de pompiers étaient formées de volontaires. Elles correspondent aujourd’hui aux standards municipaux actuels et la flotte de véhicules est bonifiée avec des équipements de sécurité hors route et nautiques. Bonne poursuite dans tes nouveaux projets! (Avec Antoine Audet et Mathieu Lapointe).

  • Pierre De Grâce fêtait 28 ans de service quand il a pris sa retraite, au camping, en 2022. Entre autres, il a travaillé sur la création des sentiers pédestres et à l’aréna. Toujours prêt à rendre service, il a laissé la marque d’un employé dévoué et jovial. (Marius Normandeau en arrière plan.)

  • Réjeanne Bujold fête 27 années de service avec l’équipe municipale et prend une retraite bien méritée! Engagée d’abord aux Arpents verts, Mme Bujold est devenue ouvrière avec l’équipe du camping. Dans les étoiles que le camping récolte grâce à sa propreté exemplaire, Mme Bujold compte pour beaucoup. Plusieurs dizaines de millier de visiteurs ont fréquenté le camping durant toutes ces années. La propreté des bâtiments sanitaires est l’un des principaux points forts qui font le succès de sa popularité. Très ponctuelle, Mme Bujold était fière de son travail et se préoccupait du confort des visiteurs. La Ville est très reconnaissante de son engagement de longue date. Nous lui souhaitons une belle et heureuse retraite! (Avec Denise Leblanc et Alain Bernier.)

  • Sophie Leblanc fête 27 ans de service avec l’équipe municipale. À l’aréna comme au camping, son accueil jovial est apprécié de tous et toutes! Entrée dans l’équipe du camping en 1996, elle a vu passer des milliers de visiteurs avec un souci constant qu’ils vivent le meilleur séjour possible. Certains habitués la reconnaissent même comme une amie. Du télécopieur à la réservation en ligne, elle a adopté les changements technologiques avec une ouverture d’esprit fort appréciée. (Avec Mathieu Lapointe et Alain Bernier.)

  • Reynald Michaud fête 27 ans de service au camping municipal. C’est un ouvrier fort, vaillant et fiable. Son esprit d’équipe est remarquable, ce qui se traduit autant dans l’aide qu’il apporte à ses collègues que dans sa fierté d’entretenir des espaces publics proprement. (Steeve Bernard et Mario Lévesque en arrière plan ©MagBag.)

  • Charles Leblanc fête 26 ans de service avec l’équipe des travaux publics. Il a fait ses débuts à St-Omer en 1997. Son attitude calme et posée est appréciée de ses collègues comme des citoyens. Durant la saison chaude, il parcourt plus de 50 km matin et soir pour venir travailler beau temps comme mauvais temps. Formidable engagement! (Avec Esteban Figueroa et Vincent Leblanc.)

  • Donald Gagné fête 26 ans de service avec la Ville. C’est un touche-à-tout, toujours en mode solution. Il connait par cœur le réseau de service du camping municipal. Les talents de cet astucieux patenteux sont des atouts précieux dans l’équipe depuis 1997. (Avec Alain Bernier.)

  • Pascal Alain, directeur des loisirs, de la culture et de la vie communautaire fête 19 ans de service. Entré dans l’équipe en 2004, il a contribué à bonifier de nombreuses infrastructures, dont l’aréna. Il a notamment piloté le transfert du Quai des arts à la Ville et contribué à lancer l’Écomusée Tracadièche et le festival La Virée. Sa touche historique ponctue de nombreux attraits locaux. C’est un rassembleur qui passera à l’histoire pour avoir préservé notre devoir de mémoire! (Avec Antoine Audet.)

  • Marc Côté, mécanicien chargé de la flotte de véhicules, fête 16 ans de service. Fiable et fort aimable, Marc est entré dans l’équipe des travaux publics en 2007. Son engament dépasse les murs du garage et se fait sentir jusqu’au terrain de balle molle, où il s’implique bénévolement avec la ligue. Il veille aussi à notre sécurité en tant que pompier avec le service de sécurité incendie! (Avec Esteban Figueroa et Vincent Leblanc).

  • Alain Bernier fête 12 ans au service du développement de la ville et prend une retraite de la direction du développement économique et du tourisme. Avec un sens des relations publiques hors du commun, il a mené à terme de grands projets de développement, en collaboration avec de nombreux partenaires, des élus, des fonctionnaires et des collègues. Sa contribution laisse une marque indélébile dans le paysage local, notamment avec les retombées majeures du Raid international Gaspésie qui a lancé l’ère du plein air, la rénovation du quai avec l’aménagement d’un parc municipal, l’avènement d’un premier festival international du journalisme à Carleton-sur-Mer et la mise en place de services de transports actifs et électrifiés. Bon succès dans tes prochains projets! (Avec Mathieu Lapointe et Antoine Audet).

  • Après 7 années de service au camping, Fabienne Barriault a pris une retraite du service à la clientèle en 2020. Malgré une explosion de l’achalandage au camping, elle a conservé sa bonne humeur contagieuse. Ayant à cœur la qualité du séjour des campeurs, elle a laissé sa marque comme une généreuse ambassadrice des attraits locaux. (Avec Esteban Figueroa et Alain Bernier).

  • L’occasion était belle de souhaiter bonne continuité à la joviale Hélène Forest qui poursuit sa carrière avec une autre organisation! Durant son passage de 3 ans parmi nous, sa rigueur et son professionnalisme ont permis d’améliorer différents processus de travail pour mieux suivre le rythme de développement de la Ville. Merci!

  • Marc Côté, capitaine, et Patrick Lalement, pompiers instructeurs, ont tous les deux à cœur l’avancement du service de sécurité incendie et le service aux citoyens depuis 15 ans. Le conseiller, Régis Leblanc, et le chef pompier, Pierre Beaulé, ont remis à chacun une médaille de reconnaissance en septembre dernier.