La Ville de Carleton-sur-Mer lance un deuxième budget participatif avec un montant de 100 000 $, soit le double du montant accordé en 2020.

En effet, le budget total a été bonifié, si bien que 75 000 $ sera attribué au volet grand public et 25 000 $, au volet jeunesse.

Le citoyen est au cœur de la vie municipale. C’est pourquoi le conseil municipal de Carleton-sur-Mer invite cet acteur de premier plan à participer à de nouveaux projets avec le budget participatif. Cette démarche permet aux décideurs de mieux connaître et de mieux répondre aux besoins de la communauté.

Les personnes intéressées peuvent déjà remplir le formulaire de dépôt de projet et un atelier de développement de projets se tiendra le 9 mars. Toute l’information, incluant le formulaire, est publiée à budgetparticipatifcarletonsurmer.com et disponible à l’hôtel de ville.

Dans un processus de démocratie participative, ce budget permet aux citoyens d’affecter une partie du budget municipal à deux projets d’investissement : un pour les citoyens et un pour les jeunes.  «  Le budget participatif, c’est aussi un processus éducatif, précise le directeur général, Antoine Audet, loin d’exclure les élus et les professionnels, il va plutôt inclure le citoyen dans l’équipe municipale. »

En 2019, le budget participatif a permis d’améliorer l’aménagement du trottoir de bois au parc des Horizons et de refaire le terrain de balle molle à côté de l’OTJ. En plus de ces deux idées qui avaient remporté le vote du public, le conseil municipal a aussi mis en œuvre la réalisation de trois autres projets qui avaient également été proposés par ces citoyens. En effet, grâce à des opportunités de financement, la forêt nourricière, le piano public et le micromusée sont en voie d’être concrétisés.

Dates à retenir

9 mars : Atelier de développement de projets

26 mars : Date limite pour déposer un projet

16 avril : Fin de la période d’analyse de recevabilité

21 mai : Fin de la période de faisabilité des projets et des rencontres de travail

7 juin : Présentation des projets

30 juin : Date limite pour voter

13 septembre : Annonce des gagnants

2022 : Réalisation et inauguration des projets

Information : Frédéric Schultz 418 364-7073 p. 238

Depuis quelques mois, un comité travaille à la mise en œuvre d’un micromusée. Celui-ci se trouvera le long de l’avenue du Phare, à l’intérieur du petit bâtiment jouxtant le barachois. La réalisation du projet permettra de mettre en valeur ce magnifique plan d’eau, en dépoussiérant des pages de l’histoire locale qui y sont associées. On n’a qu’à penser à la présence des Micmacs, au passage de Jacques Cartier, à l’arrivée des Acadiens, à l’industrie forestière avec l’avènement du moulin de la Madawaska, aux différentes formes de loisirs qui se sont déroulés sur le barachois ainsi qu’à la raison d’être de cette lagune sur le plan écologique.

On veut voir vos images!

Vous avez des photographies, des bouts de films ou de vidéos anciens ou récents sur le sujet? Vos documents peuvent alimenter la réflexion du comité qui recherche du contenu visuel. Le comité se compose de Michel Landry, Paul Lemieux, Christine Porlier, Olivier Rhéaume et Pascal Alain. Toutes vos pistes peuvent servir!

Information :  Pascal Alain à pascal.alain@carletonsurmer.com ou 418 364-7073, p. 230

Cette année, la Ville a entrepris de se doter d’une stratégie d’attraction et de rétention des nouveaux arrivants. Ce projet vise à freiner les effets dévitalisant de l’exode des jeunes et du vieillissement de la population, en favorisant l’arrivée de nouveaux arrivants au sein de notre communauté. Il découle du chantier Soutien aux organismes et liens sociaux de la Planification stratégique. Un comité s’est réuni début décembre afin de poser les bases de ce nouveau défi et son travail l’amènera à siéger jusqu’à l’été 2021. Par la suite, la Ville passera en mode réalisation du plan d’attractivité selon les réflexions et idées partagées tout au long de la démarche. Le comité se compose de :

  • Catherine Landry du SANA;
  • Geneviève Labillois de Place aux jeunes;
  • Geneviève Nadeau de la MRC Avignon;
  • Sylvie Tremblay, nouvelle citoyenne;
  • Mathieu Lapointe, maire;
  • Alain Turcotte, conseiller;
  • Suzie Gough et Pascal Alain de la direction loisirs, culture et vie communautaire.

Pascal Alain, directeur loisir, culture et vie communautaire

Photo : René Caissy

Les citoyens qui souhaitent louer un des véhicules électriques de la Ville les soirs et les fins de semaine sont invités à s’inscrire au système d’autopartage SAUVéR. Ces usagers doivent répondre aux critères suivants :

  • âge minimum de 21 ans;
  • permis de conduire valide;
  • bon dossier à la SAAQ et aux assurances;
  • engagement à respecter les règles liées au contrat.

Toute personne intéressée peut faire une demande d’inscription  en remplissant le formulaire en ligne sur le site carletonsurmer.com/actualités, ou à la réception de l’hôtel de ville. Un comité de sélection analysera les candidatures.

Date limite d’inscription : 4 janvier 2021.

Information : Samantha Leblanc 418 364-7073 p. 232 greffe@carletonsurmer.com

La Ville de Carleton-sur-Mer a récemment accueilli l’installation de deux nouvelles bornes de recharge rapide destinées aux voitures électriques dans le stationnement de l’hôtel de ville.

À proximité de différents commerces, de la piste cyclable et du parc Germain-Deslauriers, la Ville a développé une station qui favorise le transport actif, collectif et électrique. Le maire Mathieu Lapointe explique que la Ville préconise la mobilité durable dans ses réalisations liées aux transports. « Nous planifions déjà de poursuivre l’amélioration de cette station l’an prochain en collaboration avec la Régie intermunicipale de transport Gaspésie–Îles-de-la-Madeline, la RÉGIM, dit-il. »

Différentes réalisations des dernières années vont dans ce sens :

  • Achat de deux véhicules électriques;
  • Participation au projet SAUVéR, le Système d’autopartage de véhicule électrique en région. Les véhicules électriques sont donc utilisés par le personnel, le jour en semaine, et occasionnellement loués à des citoyens le soir et la fin de semaine.
  • Construction d’une station de service électrique dans le stationnement est de l’hôtel de ville.

La Ville a ainsi créé un carrefour intermodal de proximité qui concrétise une vision de développement durable. Les citoyens comme les visiteurs y trouvent maintenant 2 bornes de recharge rapide (BRCC) de 400 volts, une borne de recharge double de 240 volts, un abribus de la RÉGIM et un support à vélo.

« Grâce à la Ville de Carleton-sur-Mer, nous pouvons offrir des bornes rapides sur ce site magnifique, le long de la route 132 et en face du barachois de Carleton. Ces bornes répondront au besoin de recharge en énergie propre des conducteurs de véhicules électriques locaux ou de passage dans la magnifique région de la Gaspésie, souligne France Lampron, directrice – Électrification des transports à Hydro-Québec. »

Les bornes rapides ont été financées par le Circuit électrique d’Hydro-Québec et par Ressources naturelles Canada avec son Initiative pour le déploiement d’infrastructures pour les véhicules électriques et les carburants de remplacement.

Situé au cœur du centre-ville, le carrefour intermodal permet aux électromobilistes de visiter les commerces environnants, ou de profiter des installations du parc Germain-Deslauriers, tout en rechargeant leur véhicule électrique.

Après 21 mois de travaux, le chantier du quai est terminé. Il est maintenant accessible. Le nouveau quai est unique en son genre. Deux instances se partagent sa propriété. La plus grande section appartient à Pêches et Océans Canada (MPO). La Ville de Carleton-sur-Mer, quant à elle, deviendra propriétaire de l’extrémité. Cette copropriété Ville et MPO constituera une première au Canada.

La section municipale

Construite en bois, la partie municipale regroupe un espace public et une zone pour la pêche récréative. Chaleureux et fonctionnel, ce lieu unique favorisera toutes sortes d’activités, en plus d’être un lieu de rencontres.

Son accès se fait à pied en longeant le côté ouest du quai. La Ville complétera le printemps prochain l’aménagement de cet espace par l’ajout de bancs, tables de pique-nique et poubelles. De plus, un nouveau stationnement sera érigé sur le terrain de la Ville en face du quai.

La section de Pêches et Océans Canada

La section du MPO est dédiée à la pêche commerciale. Ce ministère confie sa gestion à l’Administration portuaire de Carleton-sur-Mer. Des pêcheurs composent majoritairement le conseil d’administration de cet organisme. La Ville y détient un siège.

Plusieurs citoyens posent la question de l’accès du quai en voiture. Selon l’Administration portuaire, cet accès sera maintenu tant que les automobilistes se stationneront aux endroits appropriés, de façon à ne pas nuire au travail des pêcheurs. Durant les périodes de débarquements intensifs, comme c’est parfois le cas lors de la pêche aux harengs, cet accès sera interdit pour des raisons de sécurité. Du marquage de cases de stationnement sera apposé au printemps.

Visiter le quai, à pied

Dans le but d’offrir aux citoyens, aux visiteurs ainsi qu’aux pêcheurs commerciaux un quai sécuritaire et agréable, les aménagements inciteront la visite du quai à pied. Les automobilistes seront encouragés à recourir au nouveau stationnement.

Une inauguration officielle du nouveau quai est prévue l’an prochain.

La Ville de Carleton-sur-Mer désire rappeler à la population et aux visiteurs qu’il est interdit de faire du camping sur les chemins publics, les places publiques et sur les plages de la ville. Il est également interdit de circuler ou de stationner un véhicule sur les aires gazonnées ou la végétation des lieux publics ou sur les plages.

Quiconque contrevient aux règlements s’expose une amende et des frais de 151 $.

Le but de ces règlements est de préserver les milieux fragiles et la quiétude des usagers de ces lieux.

Merci de votre collaboration.

Les travaux sur le quai ont repris en mai, après quelques semaines de retard en raison de l’arrêt gouvernemental. La réfection de toutes les façades et l’ajout du brise-lames sont pratiquement terminés. La fin des travaux est maintenant prévue à la mi-septembre. D’ici là, l’entrepreneur se concentrera sur le tablier et les accessoires qui y prendront place. Durant le chantier, le quai n’est pas accessible à la population.

L’extrémité du quai, qui appartiendra à la Ville, sera faite en bois. Nous sommes heureux que le concept préparé par la Ville ait été accepté par Pêches et Océans, le promoteur du projet. La petite estrade sur l’illustration sera toutefois construite par la Ville plus tard.

Merci de votre collaboration.

 

La Ville de Carleton-sur-Mer, en étroite collaboration avec le Centre d’artistes Vaste et Vague, lance un Appel à projets aux artistes professionnels afin de recevoir des propositions pour la conception d’une œuvre d’art publique. Une consultation a eu lieu auprès de la population afin d’orienter cet appel pour que l’œuvre soit rassembleuse et bien ancrée à notre milieu de vie de tous les jours.

Date limite pour déposer un projet : 13 avril

Information : Guylaine Langlois, direction@vasteetvague.ca 418-364-3123 ou Pascal Alain, pascal.alain@carletonsurmer.com 418-364-7073, 230

Les élus municipaux et les employés de Carleton-sur-Mer ont rencontré la communauté à la salle Charles-Dugas le 19 février dernier afin de présenter les projets de développement en chantiers.

Depuis l’automne 2018, l’équipe municipale réalise un plan d’action sur la base de sept chantiers thématiques :

  • Liens mer-montagne, est-ouest et projet 132;
  • Empreinte environnementale et changement climatique;
  • Soutien aux organismes et liens sociaux;
  • Optimisation de la gestion de l’organisation et des aménagements et infrastructures;
  • Représentation MRC, région et province;
  • Vitalité de la communauté d’affaires;
  • Communication et implication citoyenne.

En plus de la rencontre publique à la salle Charles-Dugas, des représentants de la Ville ont également rencontré la communauté d’affaires lors d’un déjeuner pour une présentation spéciale.

Chacun des chantiers est piloté par un membre de la direction et un ou une élue. Tous étaient présents à la rencontre publique pour discuter des projets avec les participants.

La planification stratégique a été élaborée en 2018 à la suite de différentes consultations publiques. Pour le maire, Mathieu Lapointe, « cet exercice favorise la cohérence entre les décisions et les actions. C’est un formidable plan d’action qui a doté l’équipe d’une vision de développement ambitieuse et en harmonie avec les aspirations de la communauté ».

Le public a pu discuter des projets réalisés, des projets en cours et des projets futurs avec l’équipe municipale aux 7 tables des chantiers en cours.

Carleton-sur-Mer dévoile les plans de développement du banc de Carleton et du quai

L’équipe municipale de Carleton-sur-Mer a dévoilé les plans des projets du banc de Carleton et du quai à la présentation des chantiers de la planification stratégique.

En effet, l’aboutissement du nouveau quai et le projet de la marina, qui va doubler ses espaces d’amarrage, vont générer une augmentation de l’affluence dans le secteur. En prévision de cet achalandage accru, la Ville souhaite faciliter le transport actif. Ainsi, elle favorisera la circulation par différents modes de déplacement (automobile, vélo, marche). Les principes d’accessibilité, de mise en valeur et de protection de l’environnement dirigent le concept d’aménagement proposé par Pesca environnement. « En plus de réaliser un projet à faible empreinte environnementale, mentionne le maire Mathieu Lapointe, la Ville oriente la réalisation du projet avec une perspective de retombées économiques profitables et, surtout, un gain sur le plan social. »

Avec les circuits piétonniers et cyclistes, le concept prévoit l’aménagement de trois secteurs. Il propose l’idée d’un petit hameau commercial dans le secteur de la brûlerie du Quai; le secteur du quai incluant une zone de stationnements de 120 places avec revêtement perméable et le secteur de la cabane à Eudore, où l’aménagement tiendra compte de l’esprit maritime du lieu et de l’érosion des berges. Les voies de circulations fonctionnelles et sécuritaires seront axées sur l’expérience utilisateur.

Pour ce qui est de la traverse entre les deux bancs, le conseil municipal prévoit demander une étude supplémentaire afin de pouvoir proposer un projet qui s’appuie sur le concept du développement durable.

 Le concept d’aménagement du banc propose des voies de circulations fonctionnelles et sécuritaires axées sur l’expérience utilisateur.