La MRC Avignon déploie une démarche de consultation publique sur tout le territoire. Visant l’élaboration et la mise à jour des politiques, cette consultation permettra aux municipalités et à la MRC de mieux connaître la volonté des citoyennes et des citoyens et guidera la réalisation des plans d’action.

En collaboration avec les comités familles-aînés municipaux et le comité responsable du diagnostic de sécurité, la MRC Avignon invite la population à prendre la parole en répondant au questionnaire portant sur le bien-être collectif, les enjeux de la vie citoyenne et la sécurité du territoire.

Les répondants courent la chance de gagner un des 5 chèques-cadeaux de 200 $ échangeables dans le commerce de leur choix sur le territoire!

Sondage en ligne ou papier : prévoir environ 20 minutes.

Participation en ligne :

Information et obtention du formulaire papier :
Lisa Guérette, 418 320-9778 lisa.guerette@mrcavignon.com
Johanne Poulin, 418 534-2349 johanne.poulin@mrcavignon.com

 

  • 27 et 28 avril dès 19 h à la salle Charles-Dugas (La rencontre du 29 avril a été annulée.)
  • Maximum 25 personnes par soir

La Ville développe un projet d’aménagement du banc de Carleton et du quai. Selon vous, comment mettre en valeur  le riche patrimoine maritime de ce secteur? Votre point de vue est important pour enrichir la réflexion.

Réservation : communiquez votre nom et la soirée à laquelle vous souhaitez participer à Frédéric Schultz  : 418 364-7073, p. 238 ou par courriel : animation@carletonsurmer.com.

Suivez l’événement ici et sur Facebook pour savoir si les consultations peuvent toujours se tenir en présence comme prévu, selon le contexte de la pandémie.

La saison de glace à l’aréna est maintenant terminée. Un bris mécanique a devancé la fermeture. Mais, bonne nouvelle, le ministère de l’Éducation a retenu le  projet de réfection du centre Léopold-Leclerc pour bénéficier d’un financement avec le PAFIRS (Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives).

Avec l’appui de différentes organisations locales et régionales, l’équipe municipale a développé un projet pour moderniser l’aréna et le rendre plus sécuritaire et facilement accessible. L’infrastructure sera prête pour traverser les 25 prochaines années après cette mise à niveau qui comporte :

  • investissement de 2,9 M$, financé à 66 % par Québec et Ottawa. La Ville paiera donc le tiers, soit 959 023 $;
  • isolation des murs extérieurs et de la toiture;
  • réfection des vestiaires, salles des douches et toilettes;
  • remplacement de la tour d’eau (système de réfrigération);
  • aménagement pour rendre le bâtiment accessible (rampe d’accès extérieure et fenestration pleine hauteur à la mezzanine);
  • ventilation de l’enceinte et échangeur d’air;
  • mise à niveau du chauffage, de l’éclairage extérieur et dans les chambres.

La glace de mer protège naturellement les côtes

La glace joue de nombreux rôles dans l’écosystème côtier et marin. L’hiver, un pied de glace se forme parfois près du rivage, ce qui correspond à la glace ferme. Celle-ci bouge généralement peu et se colle tout le long du littoral, où elle est plus épaisse. Lorsqu’il est présent, le pied de glace protège la côte contre l’érosion en atténuant l’énergie des vagues.

Diminution du couvert de glace et augmentation de l’érosion côtière

La hausse des températures hivernales de l’air et de l’eau, et le prolongement de la  période sans gel écourtent la durée de l’englacement. De nos jours, pendant la période englacée, le pied de glace est souvent discontinu et son effet protecteur est donc amoindri. Les banquises sont aussi plus minces et plus fragiles. Des blocs de glace sont ainsi relâchés dans l’eau. En hiver, les côtes se trouvent donc partiellement ou entièrement déglacées et l’eau se charge de blocs et de frasil (cristaux de glace). Les vagues entraînent ce matériel solide et érosif, et le projettent avec violence sur les côtes. Cela provoque des décrochements de falaises meubles et attaque des falaises saines. Les résidents de la Baie-des-Chaleurs peuvent facilement observer l’érosion des côtes due au manque de glace.

Impacts sur les organismes vivants et le carbone atmosphérique

D’autres impacts découlent également de la diminution du couvert de glace. Ils sont moins évidents, mais tout aussi critiques, car ils agissent à l’échelle globale. Une banquise petite, mince et fragile provoque la diminution des aires de repos de la faune marine et transforme l’habitat de plusieurs espèces. La luminosité dans la colonne d’eau augmente, ce qui affecte certains organismes vivants, comme les décomposeurs et le phytoplancton (micro algues en suspension dans l’eau). Il en résulte des impacts sur la photosynthèse et sur le stockage du carbone, qui affectent, à leur tour, les changements climatiques eux-mêmes.

Abonnez-vous à la liste d’envoi auprès de Sarah Auger : sauger@zipgaspesie.org.

Projet soutenu financièrement avec le programme Climat-Municipalités-Phase 2, découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

La photo montre un bord de mer sans pied de glace et avec du frasil dans l’eau.

Chronique du Comité Zip
Avril 2021

Suivez le guide pour une pratique responsable du plein air et pour préserver nos précieux espaces naturels!

  • Gérez adéquatement vos déchets : rapportez tous vos déchets ainsi que ceux de votre animal de compagnie.
  • Préparez et prévoyez vos sorties : informez-vous sur les règlements et les particularités des sites de pratique.
  • Utilisez les surfaces durables : restez dans les sentiers désignés et aménagés.
  • Laissez intact ce que vous trouvez : observez sans toucher aux pierres, aux plantes, aux objets historiques ou culturels. Laissez aux autres usagers le plaisir de découvrir.
  • Respectez la vie sauvage : observez la faune à distance et respectez les périodes sensibles de reproduction ou de nidification.
  • Respectez les autres usagers : soyez respectueux des autres et soucieux de la qualité de leur expérience.

La Ville demande la collaboration des propriétaires de chiens pour ramasser les excréments de leur animal de compagnie sur la voie publique et dans les lieux publics.

Pour encourager la participation, des distributeurs de sacs à excréments de chiens seront installés à chaque extrémité de la promenade des Acadiens.

Photo : Édith Roussel

Suivez le guide pour une pratique responsable du plein air et pour préserver nos précieux espaces naturels!

  • Gérez adéquatement vos déchets : rapportez tous vos déchets ainsi que ceux de votre animal de compagnie.
  • Préparez et prévoyez vos sorties : informez-vous sur les règlements et les particularités des sites de pratique.
  • Utilisez les surfaces durables : restez dans les sentiers désignés et aménagés.
  • Laissez intact ce que vous trouvez : observez sans toucher aux pierres, aux plantes, aux objets historiques ou culturels. Laissez aux autres usagers le plaisir de découvrir.
  • Respectez la vie sauvage : observez la faune à distance et respectez les périodes sensibles de reproduction ou de nidification.
  • Respectez les autres usagers : soyez respectueux des autres et soucieux de la qualité de leur expérience.

Photo : Jérôme Leduc

Afin de poursuivre ses activités de prévention tout en respectant les consignes sanitaires en vigueur, le Service de sécurité incendie propose une démarche responsable. Il invite les citoyens à remplir un formulaire d’auto-inspection.

Une lettre est donc envoyée en lien avec les détecteurs de fumée. Cette lettre parviendra en premier aux résidents les plus éloignés de la caserne. La tournée des foyers peut se dérouler sur quelques années. La lettre contient toute l’information utile pour remplir le formulaire en ligne. Vous devez disposer d’une adresse courriel pour faire l’auto inspection. Le service incendie pourra vous assister si vous n’en avez pas.

Les statistiques des 10 dernières années démontrent qu’en moyenne 50 décès accidentels surviennent annuellement lors d’incendies de bâtiments. Seulement 42 % des bâtiments incendiés étaient munis d’avertisseurs de fumée fonctionnels.

Information : Pierre Beaulé, directeur sécurité publique et incendie  incendie@carletonsurmer.com
418-364-7666

 

Un service inclusif

Vous croyez que votre enfant aurait besoin d’un accompagnateur pour faciliter son intégration et sa participation aux activités du camp de jour cette année? Vous pouvez vous prévaloir de ce service sans frais additionnels au coût régulier du camp de jour.

Afin de permettre l’embauche d’un nombre suffisant d’animateurs-accompagnateurs, nous devons être rapidement informés de vos besoins.

Date limite pour nous informer de vos besoins : 26 mars

Information : Laurie Gallagher, coordonnatrice loisirs, sports et plein air loisir@carletonsurmer.com 418 364-7073 p. 234