Vente de 3 tracteurs à gazon

La Ville de Carleton-sur-Mer demande des offres pour la vente de trois tracteurs à gazon. Les tracteurs requièrent des réparations et seront vendus tels que vus et sans garantie. Le ou les acheteurs seront responsables du transport à partir du garage municipal de Carleton-sur-Mer, 11 rue Comeau.

Kubota 2004, modèle TG1860

  • Utilisation : 1856 heures
  • Moteur Kubota diésel 3 cylindres, 18hp
  • Largeur de coupe : 48 pouces
  • Direction assistée

Kubota 2006, modèle 62160

  • Utilisation : 1480 heures
  • Moteur Kubota Diesel 3 cylindres, 21 hp
  • Largeur de coupe : 54 pouces
  • Direction assistée

Cub Cadet commercial zéro turn Enforcer

  • Année 2007
  • Modèle 53AH3AGF050
  • Utilisation : 926 heures
  • Moteur Köhler à essence V-Twin, 20 hp
  • Largeur de coupe : 44 pouces

Conditions de soumission

Les soumissionnaires sont responsables de l’inspection des tracteurs. Ceux-ci peuvent être vus dans le stationnement du garage municipal situé au 11, rue Comeau. Pour toutes questions, vous pouvez vous adresser au directeur du développement économique et du tourisme au 418 364-7073, poste 235.

Le paiement devra être complété dans les 30 jours suivant la résolution de vente adoptée par le conseil municipal. Les taxes (TPS et TVQ) seront appliquées aux montants proposés lors de la vente.

Les propositions pour le ou les tracteurs devront être déposées dans une enveloppe scellée portant la mention « tracteurs à gazon et inscrire marque et modèle »  avant le 29 juillet, à 14 h, à l’hôtel de ville, au 629, boulevard Perron, Carleton-sur-Mer (Québec) G0C 1J0.

Les propositions seront ouvertes à cette heure dans la Salle Lavoie–St-Laurent du même endroit.

La Ville de Carleton-sur-Mer se réserve le droit de n’accepter ni la plus haute ni aucune des propositions qui lui seront présentées et de n’assumer aucune obligation ni aucuns frais envers les soumissionnaires.

Alain Bernier, directeur du développement économique et du tourisme

 

 

Recharge de plage au banc de Saint-Omer

Les 17 et 18 juin dernier, le comité ZIP Gaspésie a réalisé en partenariat avec la Ville  une recharge de plage à l’entrée du banc de Saint-Omer. En 2 jours, plus de 1500 m3 de sable, soit 200 voyages de camion, ont été étalés. Cet ouvrage permet de freiner l’érosion du secteur afin de protéger l’accès  au banc de Saint-Omer.

Par la suite, les 29 et 30 juin, plusieurs dizaines de bénévoles se sont relayés pour planter plus de 7000 pousses d’élymes des sables ainsi qu’une centaine de plants de rosiers sauvages et de gesses maritimes sur une surface d’environ 300 m². Ces plantes indigènes sont utiles au maintien du site, car elles retiennent les sédiments et ralentissent l’érosion.

Afin de maintenir l’efficacité de la recharge, il est très important de ne pas piétiner la végétation et de ne pas circuler sur la recharge elle-même.

La collaboration des résidents comme des visiteurs est primordiale. Respecter la signalisation mise en place pour la préservation du site permettra à tous de continuer de profiter du  site pour prendre une pause dans un décor enchanteur.

 

Consultation banc de Carleton

Le 10 juin dernier se tenait une rencontre publique concernant le banc de Carleton à la salle Charles-Dugas. Une soixantaine de personnes ont participé à l’événement, qui était animé par le maire Mathieu Lapointe et Alain Bernier, directeur du développement économique et du tourisme.

Les échanges ont porté principalement sur :

  • le transport actif;
  • l’accès au banc sous forme d’expérience sensorielle;
  • l’augmentation de l’offre touristique;
  • la qualité de vie des citoyens;
  • la préservation de la biodiversité;
  • l’empreinte écologique;
  • l’accès à la zone portuaire;
  • la préservation du milieu;
  • la mise en valeur et l’accessibilité du chalutier le Karabudja et du site de la cabane à Eudore;
  • l’établissement d’un lien entre les deux bancs.

La conception de l’aménagement du banc de Carleton a été confiée à Pesca environnement. Une présentation publique du projet aura lieu l’hiver prochain.

Améliorations au camping municipal

Le camping municipal est très populaire. Les 300 sites sont généralement tous occupés en haute saison. Cette affluence se traduit par de bénéfices substantiels et par une  activité économique profitable aux commerçants et aux organismes touristiques.

Les possibilités d’agrandissement sont cependant limitées, car la Ville veut éviter d’empiéter sur la pointe Tracadigash. Afin d’optimiser l’espace, il y aurait cet automne un réaménagement d’une zone à l’ouest du camping. Le plan permet l’ajout de 9 sites. De plus, afin de répondre aux besoins des campeurs, les employés municipaux construiront 11 abris-cuisines. D’autres changements seront apportés en parallèle, dont l’amélioration de l’accès Internet wifi, l’augmentation d’ampérages d’une douzaine de sites et l’achat de nouvelles poubelles. Dans l’optique d’économiser l’eau potable et l’énergie, ainsi que pour réduire l’utilisation des douches par des non-campeurs, les douches seront remplacées par des douches payantes.

Le coût global de ces investissements s’élève à 365 000 $. Les nouveaux revenus qui seront générés permettront d’amortir les coûts sur une période de moins de 8 ans.

Le maire Mathieu Lapointe nommé préfet de la MRC d’Avignon

Bonjour,

Le 25 juin dernier, le conseil des maires de la MRC Avignon a entériné ma nomination comme préfet. Je succède donc à M. Guy Gallant. Cette nouvelle me réjouit. Ma décision s’inscrit dans une volonté de travailler au développement de notre belle région. Comme préfet, en plus de mon rôle de maire, je représente le conseil des maires de la MRC Avignon. Ce conseil regroupe les municipalités de Maria à l’Ascension-de-Patapédia.

Si j’ai accepté ce rôle, c’est pour participer encore plus activement au développement de la MRC, de la région et, évidemment, de Carleton-sur-Mer. La préfecture me permettra d’être présent aux niveaux régional et provincial. J’aurai ainsi l’opportunité de défendre des dossiers auprès des députés, des ministres et des autres acteurs politiques.

J’ai la conviction que, pour développer notre ville, il faut travailler avec l’ensemble des municipalités de la région. Nous avons des défis que nous pouvons travailler en commun. Pensons notamment aux enjeux de la main-d’œuvre, du manque de logements ainsi de l’attraction et la rétention de nouveaux arrivants.

En terminant, je peux vous assurer que mon rôle de maire demeure prioritaire. Travailler concrètement à améliorer la qualité de vie de tous les citoyens est une grande source de motivation et je poursuivrai mon implication à la Ville avec autant de dévouement.

Bon été 😊

Mathieu Lapointe, maire

Consultation publique banc de Carleton

10 juin à 19 h à la salle Charles-Dugas

En attendant que les travaux du quai arrivent à terme, la Ville souhaite préparer l’aménagement dans l’environnement du quai et planifier l’aménagement du banc.

Afin de mener ce projet récréotouristique à bien, la Ville souhaite consulter la population. Différents enjeux sont liés à l’aménagement de l’ensemble du banc :

  • déplacement sécuritaire et agréable des citoyens et des visiteurs vers cette zone;
  • stationnement;
  • préservation de l’environnement;
  • mise en valeur de la cabane à Eudore;
  • accès aux infrastructures portuaires (incluant la marina);
  • alternatives aux déplacements automobiles (transport actif);
  • poursuite du circuit piétonnier;
  • lien entre les deux bancs;
  • ajout de commerces.

Tous les citoyens de Carleton-sur-Mer sont donc invités à participer à cette rencontre publique.

Photo : Pierre Lahoud.

 

Renouvellement de la politique Ville étudiante

Le 3 juin dernier, le conseil municipal a adopté le plan d’action triennal (2019 – 2021) de la politique Ville étudiante. Plusieurs actions concrètes avaient été réalisées avec le précédent plan d’action. Soulignons, par exemple :

  • l’implantation du parc municipal scolaire à l’école des Audomarois;
  • le support financier aux activités de la rentrée des trois dernières années;
  • l’ajout de coffres à jouets dans les parcs;
  • l’amélioration de la piste cyclable;
  • un partenariat pour encourager le ski de fond aux Arpents verts.

Le nouveau plan d’action a été rédigé à la suite de consultations des acteurs du milieu scolaire : clientèle étudiante, enseignants, parents ainsi que la maison des jeunes.  Le comité Ville étudiante a par la suite créé un plan d’action triennal à la lumière des besoins exprimés. Parmi les nouveautés du plan d’action, deux objectifs spécifiques se sont ajoutés :

  • Faciliter la mise sur pied de projets issus de la clientèle étudiante et des établissements scolaires de Carleton-sur-Mer;
  • Inciter les étudiants d’ailleurs à fréquenter le cégep de Carleton-sur-Mer.

 

Ajoutez votre feuille à Parcourons nos racines et faites partie de l’histoire!

L’an passé, Carleton-sur-Mer a inauguré le parc des Horizons, espace public constituant un legs qui souligne le 250e anniversaire de fondation en 2017. En ce lieu, nous retrouvons Parcourons nos racines, une installation d’art publique comprenant des compléments numériques.

L’art public 2.0

L’œuvre est constituée d’un damier au sol où sont gravés des racines, des dates, des événements et des symboles significatifs de l’histoire de la ville. Au cœur du damier se dresse un arbre aménagé avec des bancs pour s’asseoir.  Un accès Internet sans fil permet de se connecter à un arbre virtuel.

L’arbre virtuel est un prolongement numérique de l’arbre du parc des Horizons. Ses branches affichent des feuilles créées avec les données (nom et provenance) fournies par les utilisateurs du réseau sans fil, avec leur consentement. Vous êtes invités à ajouter la vôtre! Rendez-vous au parc des Horizons et accédez au réseau. Vous serez ensuite invité à créer votre feuille!

De beaux souvenirs de notre histoire

Les racines de l’arbre virtuel mènent à des photos, des anecdotes et à des parcours historiques. Ces beaux contenus visent à faire connaître des attraits marquants de l’histoire et du patrimoine de Carleton-sur-Mer. Ils relatent des traces du mode de vie de la communauté au fil du temps.

Passez-le mot et soyez nombreux à découvrir les secrets de parcouronsnosracines.ca!

Photo : Magali Deslauriers

 

Efforts de réduction des GES

Que ce soit par l’érosion des berges, par les inondations ou par l’augmentation de la fréquence des tempêtes, les changements climatiques remettent en question nos habitudes et nos façons de faire. L’hiver dernier, la Ville a signé la Déclaration d’urgence climatique. Elle s’engage notamment à réduire les gaz à effets de serre (GES) qu’elle émet lors de ses activités. Ces gaz sont une des plus importantes causes des changements climatiques.

Dès cet été, les citoyens pourront constater des actions concrètes en ce sens :

  • réduction de la tonte de gazon, source de GES, en particulier dans les secteurs où la tonte a été jugée superflue.
  • diminution du ramassage et du brûlage de bois de mer sur les plages. Ils seront laissés sur place ou stratégiquement déplacés.

Ces efforts de réduction de GES se traduiront également par des économies pour la Ville.

La Ville compte sur la collaboration des gens pour éviter de piétiner le foin de mer, une herbe qui freine l’érosion en captant et en retenant le sable sur la plage.

 

Deux grandes ambassadrices partent à la retraite!

Après plus de 25 ans, Johanne Landry et Louise-Marie Leblanc ont terminé leur emploi à la Ville.

Comme préposée à l’accueil du camping puis de l’accueil touristique, Mme Landry s’est adressée à plusieurs dizaines de milliers de visiteurs et de touristes provenant d’un peu partout dans le monde. Elle a su leur communiquer fièrement son amour de la région avec une énergie contagieuse!

 

 

 

Mme Leblanc, mieux connue sous le nom de Loulou, a été pendant 35 ans le premier visage qu’on voit à l’hôtel de ville, la première voix qu’on entend au téléphone. Elle a accueilli les résidents comme les visiteurs à la réception durant toutes ces années, avec sa bonne humeur légendaire, ses fous rires spontanés et une grande capacité d’empathie!

 

 

La Ville de Carleton-sur-Mer est très reconnaissante d’avoir eu ces grandes dames comme ambassadrices, avec leur sourire avenant et leur talent infini pour le service à la clientèle!