Quoi de plus commun qu’une plage recouverte de bois de mer en Gaspésie? Les branches et les troncs tombés par de forts vents, par le travail d’un castor, par une coupe forestière ou par une inondation voyagent de la forêt à la plage par les cours d’eau. Ce parcours accidenté peut durer quelques semaines, des mois, voire des années. Le bois se trouve lessivé et blanchi par son passage de l’eau douce à l’eau salée, puis dérive jusqu’à nos plages.

En se déposant dans le sable et les cailloux, à la limite des marées les plus hautes, ces débris forestiers captent les sédiments et le sable qui, autrement, s’échapperaient vers la mer avec les courants et le vent.

L’armure de protection des plages

Le bois de mer joue alors un rôle critique contre l’érosion des berges et stabilise le sol de la plage. Des plantes de bord de mer, ainsi protégées des aléas marins, peuvent s’y enraciner. Leurs racines retiennent à leur tour les sédiments sur place. C’est ainsi que la végétation se rapproche du rivage, protégée par une armure de bois. Ce bouclier se décompose ensuite grâce aux micro-organismes et insectes qui y élisent domicile. Et puis, le bois grouillant de vie nourrit les oiseaux.

Comment protéger cet allié de la lutte contre l’érosion

Il est préférable de laisser le bois de mer où il se trouve et d’amener son propre bois lorsqu’on allume un feu sur la plage. Le bois de mer finit trop souvent en feu de grève, empêchant leur destinée initiale de nourrir la biodiversité, de servir de protection pour les plantes et de conserver le sable ou les cailloux sur la plage. Passez le mot!

Comité ZIP Gaspésie

Pour atteindre les objectifs fixés dans la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable 2019-2025, du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), la Ville participe à la campagne Mon empreinte bleue afin de conscientiser la population aux gestes d’économie d’eau potable à adopter.

Le MAMH propose un test pour calculer votre consommation d’eau potable. Saviez-vous que le Québec est l’un des plus grands consommateurs d’eau potable au monde? Oserez-vous vous mouiller en remplissant le test?

 

La Ville s’ajuste!

En plus de certains critères de sécurités, l’abolition des droits acquis quant aux piscines installées avant le 22 juillet 2010 représente le plus gros changement à l’ancienne règlementation.

La Ville en profite pour modifier sa règlementation afin de s’ajuster aux nouvelles normes provinciales.

Dès à présent, toute nouvelle piscine installée sur le territoire doit être conforme aux nouvelles normes de sécurité. Les propriétaires de piscines déjà en place auront jusqu’au 1er juillet 2023 pour adapter leur installation aux nouvelles normes.

Permis requis avant l’installation d’une piscine

De plus, un permis d’installation est nécessaire pour la mise en place de tout bassin destiné à la baignade afin de veiller au respect des normes de sécurité. Il est donc indispensable de s’informer auprès de la municipalité avant d’entreprendre tout projet d’installation de piscine.

Pour se procurer un permis et vérifier la  règlementation s’appliquant à leur projet, les citoyens sont invités à communiquer avec le service de l’urbanisme au 418 364-7073, poste 225 ou  à urbanisme@caletonsurmer.com.

Vous pouvez aussi visiter le site www.mapiscinesecuritaire.com, de la Société de sauvetage, un excellent outil sur l’aménagement conforme et sécuritaire d’une piscine.

Appel au civisme

La Ville est témoin de différents actes de vandalisme dans les parcs publics ces dernières semaines. Nous faisons appel à tous les citoyens et principalement aux parents responsables, afin de sensibiliser les jeunes, en particulier lorsqu’ils se rassemblent dans les parcs sans surveillance.

La Sureté du Québec est avisée de la situation. Nous vous invitons à communiquer avec la Ville pour signaler les méfaits.

Laurie Gallagher
Coordonnatrice loisirs, sport et plein air
418 364-7073 p. 234 loisir@carletonsurmer.com

Êtes-vous inscrit(e) sur la liste électorale?

Tous les 4 ans, des élections municipales ont lieu dans l’ensemble du Québec afin de renouveler la composition des conseils municipaux. Cet exercice démocratique important permet à l’ensemble des citoyennes et des citoyens d’exercer leur droit de vote pour influencer la gouvernance de leur localité. Pour ce faire, il est obligatoire d’être inscrit sur la liste électorale. À près de trois mois du déclenchement des élections, je vous invite à vérifier votre inscription sur la liste électorale. Cela peut se faire en ligne au https://electionsquebec.qc.ca/municipales/verifier, ou par téléphone, à 1 888 ÉLECTION (1 888 353-2846). Si vous n’y êtes pas, vous pourrez corriger la situation lors de la révision de la liste électorale qui aura lieu en octobre.

Vote par correspondance offert aux personnes de 70 ans et plus

Exceptionnellement cette année, en raison du contexte sanitaire, le vote par correspondance sera offert à l’ensemble des électeurs de 70 ans et plus. Cela permettra à ceux et celles qui le souhaitent d’exercer leur droit de vote sans se rendre à un bureau de scrutin.

Rôle du président d’élection

En vertu de la loi, le greffier d’une Ville est nommé d’office en tant que président d’élections. Mon rôle est de coordonner l’élection pour permettre la plus large participation et de veiller à l’intégrité du processus. L’information pour les personnes désirant se porter candidates et pour les électeurs sera disponible dès la mi-août par les canaux de communication habituels de la Ville. La période de mise en candidature sera ouverte le 17 septembre prochain. D’ici là, pour toutes questions relatives aux élections générales municipales, je vous invite à me contacter au bureau des élections, à l’hôtel de ville, au 418-364-7073, p. 232 ou à greffe@carletonsurmer.com.

Antoine Audet
Directeur général et greffier
Président d’élection

La Ville de Carleton-sur-Mer permet aux visiteurs de camper dans 5 lieux

Camping Carleton-sur-Mer : 319, avenue du Phare | campingcarletonsurmer.com | 418 364-3992 | camping@carletonsurmer.com

Camping Aux flots bleus : 279, route 132 Ouest | campingauxflotsbleus.com | 418 364-3659, 1 866 364-3659 | infos@campingauxflotsbleus.com

Camping Bois de mer : 1109, boul. Perron | 450-806-7879

Hostellerie Baie Bleue : 482, boul. Perron | baiebleue.com | 418 364-3355, 1 800 463-9099 | reservations@baiebleue.com

Du 1er juillet au 31 août 2021, cour de l’église Saint-Joseph, secteur Carleton
Stationnement de nuit seulement. Premier arrivé, premier servi. 764, boul. Perron | (418) 364-3972 | fabriquecarleton@gmail.com

 

Le stationnement de nuit et le camping sont interdits sur tous les chemins publics, places publiques et plages

–sous peine d’amende– tel que stipulé dans le règlement 2018-310. –Amende 100 $ plus des frais de 51 $–

Information sur le règlement 418 364-7073 p. 225 | urbanisme@carletonsurmer.com

 

Promenade des Acadiens fermée à la circulation le samedi 19 juin

Afin de veiller à la sécurité des coureurs, le secteur de la promenade des Acadiens ne sera pas accessible en voiture entre 7 h et 17 h. Les automobilistes sont aussi invités à ralentir et à faire preuve de vigilance dans le secteur de la rue du Quai et de l’avenue du Phare.

Événement en présentiel réservé aux sportifs

Le 19 juin prochain, quelque 100 personnes chanceuses participeront au volet en présentiel du Marathon Baie-des-Chaleurs à Carleton-sur-Mer. En raison des mesures sanitaires en vigueur, il ne sera pas possible de se rassembler au parc Germain-Deslauriers pour encourager les coureuses et les coureurs.

Taux d’inscription record au marathon spécial

Du 22 mai au 6 juin, s’est déroulée l’édition spéciale du Marathon Baie-des-Chaleurs à distance. Les gens d’ici et d’ailleurs pouvaient parcourir l’une des sept distances proposées, à l’endroit et au moment de leur choix. Près de 1 300 personnes ont pris part à cette formule adaptée aux aléas de la pandémie. Un taux d’inscription record a été enregistré chez les jeunes de 13 ans et moins : plus de 800 jeunes, majoritairement des écoles de la Baie-des-Chaleurs, ont bougé à cette l’occasion!

Plus d’une dizaine d’organisations et d’entreprises ont couru durant le Marathon Baie-des-Chaleurs en mode « à distance ». On voit ici une partie de l’équipe du CIRADD! 

Le cadre normatif en zone côtière

Outil Internet pour comprendre les normes applicables en zone côtière

Ces dernières années, des normes ont été mises en place afin de tenir compte de l’érosion côtière dans l’aménagement du territoire. Ces normes doivent être respectées, mais les riverains ont parfois du mal à s’y retrouver. C’est pourquoi un outil d’aide a été créé par le projet de Gouvernance participative et résilience face aux changements climatiques.

Travaux sur sa propriété

Lors de la planification de travaux, il est recommandé de consulter cet outil s’appliquant aux propriétés bordant la mer à Carleton-sur-Mer, Maria, New Richmond et Bonaventure. L’outil donne une idée rapide de ce qui peut être fait ou non en fonction des normes relatives à l’érosion et à la submersion côtières, même s’il n’a aucune valeur légale et qu’il ne remplace en rien la nécessité de demander un permis. Par exemple, un promoteur qui désire rénover ses chalets près de la mer pourra déterminer, grâce à sa recherche, s’il a le droit d’effectuer les travaux et quelles sont les contraintes à respecter. Après la consultation de l’outil, si le promoteur décide de réaliser son projet, il doit contacter le service de l’urbanisme de sa municipalité pour obtenir un permis.

L’outil se consulte en ligne à : https://bit.ly/3xk6iyr. Il contient une carte interactive où figurent les numéros de lots, afin de faciliter le repérage de la zone éventuelle des travaux. Selon le type de travaux et le type d’infrastructure sélectionnés, une fiche détaillée de la réglementation s’affiche à l’écran. Pour faciliter la recherche et la navigation, on peut écouter le tutoriel animé accompagnant l’outil. Les urbanistes et inspecteurs demeurent disponibles pour répondre à toutes questions sur les lois et règlements en vigueur.

Information : sauger@zipgaspesie.org.

Projet soutenu financièrement avec le programme Climat-Municipalités-Phase 2, découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

  • Isolement des personnes symptomatiques
  • Retour progressif du télétravail
  • Distanciation ou barrière physique ou port d’un masque
  • Hygiène des mains
  • Dans les lieux récréatifs et touristiques, les réservations sont obligatoires et la tenue d’un registre est exigée. La capacité de chaque lieu à assurer le respect des mesures sanitaires et la distanciation détermine le nombre de personnes qui peut y être admis.
  • Lors des rassemblements privés : maximum de 10 personnes provenant d’adresses différentes ou les occupants de 3 résidences. La distanciation physique est fortement recommandée. Dans le cas où il n’est pas possible de respecter la distanciation, le port du couvre-visage est également fortement recommandé.

Tiré de https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/systeme-alertes-regionales-et-intervention-graduelle/palier-1-vigilance-zone-verte/

Le rôle d’une Ville comme Carleton-sur-Mer est, entre autres, d’offrir aux résidentes et résidents l’accès à ses différents services, de la meilleure façon qui soit. C’est d’ailleurs l’une des principales motivations des membres de l’équipe municipale. Aussi, en tant que pôle touristique régional , nous accueillons énormément de visiteurs dans nos différentes infrastructures (camping, Quai des arts, golf, parcs, etc.). Dans le but de développer encore mieux la qualité de notre service à la clientèle, soit les  résidentes, résidents et visiteurs, nous avons entrepris une démarche d’amélioration continue sur ce thème.

Pour amorcer la démarche, tous les membres de l’équipe municipale ont suivi une formation les 27 et 28 mai derniers. Daniel Tanguay de la firme Détail formation nous accompagne en tant que consultant spécialisé dans le domaine. Cette première activité de formation a permis de travailler les compétences requises pour offrir un bon service et de mettre en pratique certains apprentissages en lien avec les différents contextes de travail du personnel municipal. Aussi, nous avons jeté les bases d’une politique de service à la clientèle qui va constituer un cadre de référence dans nos relations avec les clientèles.

Cette démarche d’amélioration continue témoigne de la volonté de notre organisation de continuer à mettre le « client » au cœur de nos préoccupations. Pour ce faire, nous comptons sur la collaboration des personnes employées à la Ville, mais également sur celle des résidents et résidentes. En somme, les bonnes relations dans une ville sont l’affaire de tout le monde!

Antoine Audet
Directeur général et greffier

Photo : Marianne Rancourt