Depuis le 4 février dernier, le nouveau système de réservation en ligne du camping municipal est lancé.

Affluence monstre

Dès l’ouverture, le système a enregistré 2467 demandes simultanées! En comparaison, il y avait en avait environ 500 à l’ouverture en 2020, année record. Pendant plus de 4 h, le nombre de requêtes n’a pas été sous la barre des 2000.

Malgré le changement pour un système plus performant, celui-ci a difficilement supporté cette affluence monstre. L’expérience client a été désagréable pour plusieurs en raison des heures d’attente. Beaucoup de gens n’ont malheureusement pu obtenir un site, faute de place. La capacité d’accueil du camping ne peut suffire à répondre à une telle demande.

Augmentation des retombées

Par rapport à l’an dernier à la même période, les réservations confirmées ont augmenté de 300 %. Ainsi, 3000 réservations étaient confirmées 24 h après l’ouverture du système. Peu de sites sont encore disponibles en juillet et août. Il reste cependant plus d’options en juin, septembre et octobre. D’année en année, le camping affiche complet plus rapidement pour les mois de juillet et d’août.

À peine 12 h après l’ouverture, les revenus encaissés avaient déjà égalé le revenu global de toute l’année 2019.

En général, un campeur de l’extérieur en visite pour un court séjour dépensera 3 à 4 fois le coût de sa réservation au camping. Il s’agit donc d’une bonne nouvelle pour les commerces et attraits touristiques locaux.

Dès maintenant, les nombreuses réservations au camping démontrent le vif intérêt des Québécois à visiter Carleton-sur-Mer l’été prochain. La Ville va toutefois analyser les actions à prendre afin de faire respecter la capacité du milieu à recevoir ces nombreux visiteurs. L’objectif principal demeure le même, soit d’attirer des touristes en dehors des mois de juillet et août.

Alain Bernier, directeur du développement économique et du tourisme

 

Exceptionnellement en 2021, les réservations en ligne débuteront le jeudi 14 janvier à 9 h, en raison d’une migration du système vers une plate-forme plus performante.
Information : https://campingcarletonsurmer.com/reservations/

Photo : Guy Leblanc

 

La saison de golf 2020 a dépassé nos attentes. En effet, l’achalandage global a augmenté de 25 %. Certaines journées, les golfeurs ont joué plus de 190 parties.

Du 23 mai au 9 octobre, la saison 2020 s’est avérée profitable autant pour le golf que pour les adeptes.

Un merci chaleureux aux employés qui ont donné un service impeccable!

Grand merci aux généreux bénévoles et aux fidèles commanditaires!

Merci enfin à tous ceux et celles qui sont venus jouer au golf et qui ont fait de cette saison un vif succès.

Rendez-vous l’an prochain pour une autre excellente saison de golf!

Danny Le Brasseur, coordonnateur

Avec les records d’achalandage battus chaque année, les possibilités d’augmenter le nombre de nuitées au camping sont de plus en plus restreintes. En effet, les mois de juillet et août s’avèrent pratiquement complets depuis quelques années. On peut donc envisager des gains en juin, en septembre et au début octobre.

Malgré ces limites, la saison touristique 2020 a été exceptionnelle. Dès le mois de juin, l’affluence était en hausse. C’est toutefois en septembre que les campeurs ont été nombreux. Finalement, le nombre de nuitées a atteint 28 422, soit une augmentation de 18,5 % par rapport à l’année 2019! Ceci, ajouté à l’amélioration des services offerts cette année, et conséquemment des tarifs, le camping a dépassé le cap du 1 M$ de revenu et du demi-million en bénéfice.

En général, on peut espérer que les retombées économiques dans une communauté peuvent être de 3 à 4 fois plus élevées que les revenus du camping. La popularité de notre camping municipal s’est donc traduite cet été par des surplus budgétaires pour la Ville et des retombées économiques substantielles pour nos commerces. C’est toute la communauté qui y gagne.

Alain Bernier, directeur du développement économique et du tourisme

 

Photo : Guy Leblanc

La Société de développement et de mise en valeur de Carleton-sur-Mer (SDMC) est heureuse d’accueillir Danny Le Braceur au poste de coordonnateur du golf de Carleton-sur-Mer. Celui-ci veillera à la gestion et à la coordination de l’ensemble des opérations du golf dans une perspective d’amélioration continue.

Diplômé en enseignement et en relations industrielles, M. Le Braceur a fait carrière comme haut gestionnaire dans le domaine de la gestion des ressources humaines. Son parcours l’a amené à occuper des postes stratégiques au sein d’organisations comme Noranda, Uniboard Canada et le Fonds de solidarité FTQ. M. Le Braceur est reconnu comme étant une personne pragmatique, à l’aise dans un contexte de croissance et de changement, autant sur le plan stratégique qu’opérationnel. Avec une très bonne connaissance du milieu de golf et des compétences marquées pour la gestion et les relations publiques, M. Le Braceur apportera une vision renouvelée pour poursuivre les efforts de développement déployés au cours des dernières années au golf de Carleton-sur-Mer. Bienvenue dans l’équipe!

golfcarletonsurmer.com

Lancement des réservations au camping sur les chapeaux de roues

Jusqu’à l’an passé, la clientèle du camping municipal pouvait réserver un site une année d’avance. Dorénavant, l’ouverture du système de réservation en ligne s’effectue au début du mois de janvier de l’année courante pour différentes raisons : pour contrer les difficultés occasionnées par une gestion sur deux années financières, pour faciliter la planification du développement et afin qu’un plus grand nombre de personnes puissent profiter de ce site exceptionnel.

La popularité du camping municipal ne cesse de croître. À preuve, une heure après l’ouverture des réservations de la saison 2020, 425 personnes avaient déjà réservé un site. Il y avait plus de 700 réservations à midi. De l’espace supplémentaire avait été prévu pour pallier l’engorgement du système, mais nous avions sous-estimé l’ampleur de la file d’attente. L’expérience sera mise à profit en 2021 afin que le système puisse répondre à la demande.

Amélioration des installations

Les prochains visiteurs profiteront des améliorations apportées au camping. Afin de mieux répondre à cette affluence et aux besoins de la clientèle, l’équipe municipale terminera ce printemps de nouveaux aménagements : à l’extrémité ouest, 10 sites seront ajoutés et 11 sites seront dotés de tout nouveaux abris-cuisines en cèdre.

Ailleurs, 19 sites qui étaient sans service offrent dorénavant 2 services et 11 sites avec circuit de 15 ampères ont été convertis au 30 ampères. L’amélioration du Wi-Fi débutée l’an dernier sera complétée. L’équipe remplacera les poubelles et plantera des arbres et arbustes. Afin de réduire la consommation d’eau, les douches seront dorénavant payantes.  Le retour sur cet investissement de 360 000 $ est prévu dans 5 ans.

Prolongation de la saison

Le camping ouvrira le 31 mai. Afin de prolonger la saison touristique, il sera dorénavant ouvert jusqu’à l’Action de grâce. Le tarif basse saison est très avantageux! Aux 25 % du rabais de basse saison, un campeur peut ajouter un autre 25 % de réduction s’il réserve plus de 6 nuitées. Tous les détails sur campingcarletonsurmer.com.

Alain Bernier,  directeur du développement économique et du tourisme

 

Bilan positif

L’été 2019 a été profitable à l’industrie touristique gaspésienne. Tourisme Gaspésie a enregistré une hausse d’achalandage de 1,7 % par rapport à l’an dernier. À Carleton-sur-Mer, le camping municipal a encore une fois battu son record annuel avec 23 990 nuitées. C’est une hausse de 1,9 %. Les mois de juillet et août affichant complets depuis quelques années, cette hausse est attribuable à la bonne performance du camping en juin et en septembre.

Optimisation du système de réservation du camping

En 2020, le système de réservations en ligne du camping sera effectif à partir du mercredi 8  janvier, 9 h. Ce changement de la date d’ouverture dans l’année courante facilitera la gestion financière. De plus, il donne plus de latitude à l’automne pour planifier les modifications. Enfin, il améliorera le roulement parmi les campeurs qui nous visitent; ce qui se traduira par des retombées économiques accrues dans les commerces et organismes offrant des attraits et des activités. Le camping sera ouvert de la fin mai jusqu’à l’Action de grâce, en vue de favoriser le prolongement de la période d’achalandage touristique.

Photo : Marie-Josée Paquet

Le camping municipal est ouvert jusqu’au 13 octobre. Profitez des tarifs super avantageux!

Promotion basse saison

Plus de 20 % de rabais applicable sur les sites standards et en bord de mer.

+

25 % de rabais applicable à un séjour de 7 nuitées consécutives et plus.

Des sites spacieux, des couleurs d’automne, des sentiers de randonnée, de bonnes tables et des couchers de soleil magnifiques… Tout est en place pour passer un séjour mémorable!

Photo : Sophie Audet

 

Mot du maire

Station balnéaire et sentiers de rando exceptionnels

Carleton-sur-Mer devient une destination touristique internationale de plus en plus courue. Le succès de l’offre touristique locale repose sur une formule avantageuse : un heureux mélange de paysages typiques de la région, des activités de plein air diversifiées, une offre culturelle remarquable, un choix de restaurants cosmopolites, une diversité de types d’hébergement ainsi qu’un accueil authentique. En plus des retombées économiques appréciées des commerçants, cette effervescence permet d’offrir de nombreux services municipaux et des infrastructures variées accessibles aux citoyens.

Pression accrue sur l’environnement

L’activité des visiteurs, comme celle des résidents, exerce toutefois une pression croissante sur l’environnement. Certains sites attirent la circulation grâce à leur panorama,  à la richesse de leur biodiversité ou à un accès facile à la plage. Notamment, les bancs de Saint-Omer, Laroque, et de Carleton ainsi que les parcs La Grande-Envolée, des Horizons et Germain-Deslauriers et la place du Vieux-Quai. Comme tous les lieux publics, ces sites doivent permettre à tous de profiter des attraits sur place. Ce privilège individuel atteint ses limites lorsqu’il entre en conflit avec les droits collectifs et la préservation de la nature. Par exemple, l’affluence de campeurs et des stationnements illégaux nuit à la salubrité et à la tranquillité des lieux. D’autant plus lorsque aucune installation sanitaire n’est disponible sur place, comme c’est le cas au banc de Saint-Omer. Des passants ont alors  l’impression de perdre leur espace public.

Ces usagers détériorent souvent la végétation essentielle mais fragile. En effet, la végétation freine l’érosion, qui constitue la principale menace de ces lieux tant appréciés.

Préservons nos lieux publics ensemble!

Devant l’excès de campeurs et de stationnements illégaux, la Ville agit avec discernement. Le mois dernier, des employés municipaux ont transmis plus de cent avertissements aux contrevenants, donnant parfois des constats d’infractions. La Ville souhaite responsabiliser les gens à la fragilité de la nature et à l’importance de maintenir les lieux propres et accessibles à tous. Cette démarche suit notre volonté de demeurer une ville accueillante et active.

En parallèle, en tant que résidents de Carleton-sur-Mer, nous devons nous aussi préserver l’environnement et maintenir la propreté des lieux publics. Bien qu’il y ait encore beaucoup de travail à faire, de plus en plus de gens prennent soin de stationner dans les zones de stationnement, en évitant d’aller sur l’herbe et dans l’élyme des sables, ou blé de mer.  Continuons de ramasser nos déchets. Ces petits gestes ont un impact majeur sur la préservation de nos sites exceptionnels.

Merci de contribuer à préserver nos formidables lieux publics!

Mathieu Lapointe, maire

Le photographe et historien Pierre Lahoud présente une causerie de son expérience sur les traces du photographe et aviateur Jacques de Lesseps. Rapprochant le passé et le présent, M. Lahoud clôt la saison des causeries à la pointe Tracadigash le 3 septembre prochain.

À l’époque, l’aviateur Jacques de Lesseps décrivait ainsi son survol de la Gaspésie : « Vous ne pouvez vous imaginer le magnifique et émouvant spectacle que l’on peut avoir dans les cieux de Gaspé. On aperçoit, à grande altitude, se déroulant au loin, les côtes gaspésiennes de la baie des Chaleurs aux nombreuses et profondes découpures et celles du nord plus abruptes et plus régulières. » À bord de l’avion de Gérard-R. Thériault, Pierre Lahoud a refait un tour aérien de la péninsule sur les traces de Jacques de Lesseps. Les 101 paysages photographiés en 1927 ont aussi conquis Lahoud, qui les a photographiées à son tour mais en couleur 90 ans plus tard.

« Avec la complicité de M. Thériault qui connaissait bien la région, j’ai survolé la péninsule durant de 2005 à 2010 pour réaliser ce projet », mentionne M. Lahoud. Le géographe Henri Dorion s’est joint à l’équipe pour interpréter l’évolution des paysages que la comparaison des photos révèle. Ce tour aérien de la péninsule sur les traces de Jacques de Lesseps est colligé dans le livre Paysages gaspésiens : De Lesseps 1927 – Lahoud 2017 paru aux Éditions GID en 2017.

L’Écomusée et la Ville de Carleton-sur-Mer clôturent donc la 19e saison estivale de causeries avec ce voyage historique du siècle dernier, à vol d’oiseau, le 3 septembre à 19 h à la pointe Tracadigash.

Historien et ardent défenseur du patrimoine et des paysages, Pierre Lahoud parcourt le territoire québécois depuis plus de 40 ans pour en inventorier les trésors cachés.

 

 

 

90 ans séparent les photos de Jacques de Lesseps et de Pierre Lahoud qui documentent les mêmes paysages gaspésiens.