Les aménagements du banc de Carleton, incluant le quai, se sont traduits par une augmentation de l’achalandage dans ce secteur. Nombreux sont les gens qui utilisent la piste cyclable asphaltée, le sentier de gravier et le stationnement pour se rendre au quai, à la marina ou au site de la cabane à Eudore. Un service de navette s’est ajouté. La Ville installera de nouveaux panneaux d’interprétation l’été prochain. Ainsi, l’affluence devrait poursuivre sa croissance.

La Ville projette donc d’implanter un bâtiment de service à l’été 2023, en réponse à cette affluence et à la demande des citoyens. Ce bâtiment sera aménagé à l’entrée du quai, du côté est de la rue, tout près du stationnement. Il répondra à divers besoins, dont l’offre de toilettes non genrées. Une galerie abritée agrémentera l’attente des usagers de la navette de la REGIM, fournira de l’information aux visiteurs et pourra servir de lieu de rendez-vous.

Dans le sillage de la planification stratégique 2019-2025, la Ville poursuit sa démarche d’amélioration continue concernant le service aux citoyens. Dans ce contexte, les citoyens et les visiteurs ont été invités à répondre à un sondage sur l’expérience estivale en juillet, août et septembre derniers. L’équipe municipale a présenté les résultats de ce sondage lors d’une rencontre publique le 9 novembre au Quai des arts. Il a été intéressant de comparer les réponses des visiteurs avec celles des citoyens. La présentation visuelle du consultant est disponible en ligne ou à l’hôtel de ville. Voici un résumé des grandes lignes.

Profil des répondants

  • 353 personnes ont répondu au sondage en entier ou partiellement, dont 65 % sont des citoyens de Carleton-sur-Mer;
  • Belle représentativité des groupes d’âge;
  • Les deux tiers sont des femmes;
  • La moitié ont un diplôme universitaire;
  • Une majorité ont un revenu annuel supérieur à 40 000 $ et sont en couple.

Appréciation générale des répondants

  • La satisfaction à l’égard de l’expérience estivale est généralement bonne et s’améliore. Les visiteurs en particulier sont très satisfaits;
  • La sécurité et la quiétude en rapport avec le nombre de visiteurs sont des préoccupations pour 39 % des citoyens qui ont répondu à cette question;
  • 77 % n’ont cependant pas de sentiment d’inconfort et d’insécurité lorsque de nombreux visiteurs fréquentent la région;
  • La majorité des répondants ont une opinion favorable en rapport avec différents aspects de l’industrie touristique à Carleton-sur-Mer.

Selon les résultats du sondage, les aménagements les plus appréciés se trouvent dans les secteurs du banc et du quai, de la piste cyclable et de la plage. Les points d’amélioration mentionnés concernent principalement les déplacements en véhicule, en vélo ou à pied. Parmi les suggestions reçues, on voit l’ajout d’une installation aquatique, l’amélioration de la piste cyclable, l’accessibilité au mont Saint-Joseph et l’ajout de traverses piétonnières. La moitié des répondants ont rédigé un témoignage et la présentation du consultant en cite quelques-uns.

Ces données constituent une source d’information utile à la Ville pour réfléchir aux orientations à adopter. En effet, l’équipe municipale effectue la mise à jour de la planification stratégique, qui sera publiée à l’hiver 2023.

Le 19 octobre dernier, Rues principales a remis son coup de cœur dans la catégorie Aménagement de l’espace public à Carleton-sur-Mer pour l’aménagement du banc de Carleton et du parc au bout du quai. L’organisme présente un colloque annuel et différents prix y sont remis à des milieux qui se sont démarqués avec leurs démarches pour dynamiser le cœur de la collectivité.

Le prix Aménagement de l’espace public félicite les réalisations qui contribuent à créer une ambiance positive dans une centralité, tout en préservant le patrimoine, en aménageant des lieux de convivialité qui se démarquent ou en donnant une seconde vie à des lieux abandonnés. Le projet d’aménagement du banc et du quai rejoint tous les objectifs de ce concours!

Le sentier du banc, qui constituait autrefois un lieu industriel, est aujourd’hui une aire publique conviviale :

  • réalisée dans le respect de l’environnement;
  • qui offre une expérience agréable aux piétons et aux cyclistes se dirigeant vers le secteur portuaire;
  • qui fournit une option alternative à l’auto et contribue à la réduction des GES.

La réfection du chalutier Karaboudga représente une mise en valeur réussie du patrimoine. Cette installation :

  • a été réalisée en collaboration avec l’Écomusée Tracadièche et une équipe de bénévoles;
  • préserve, met en valeur et rend accessible un précieux témoin du patrimoine local, le bateau ayant été construit dans le chantier Stanley Doucet.

La réfection du quai comporte un aménagement public convivial :

  • c’est un lieu unique de mixité sociale, où la pratique de la pêche récréative, la présentation de spectacles, la pratique de loisirs et l’observation du paysage maritime se côtoient et demeurent accessibles à tous et toutes.

Photos : Sarah Lacroix.

Alain Bernier, directeur du développement économique et du tourisme

Il s’agit principalement de laisser l’environnement le plus possible tel qu’il était avant notre présence.

7 principes du sans trace

1. Se préparer et prévoir (ex. : connaître les règlements et particularités du lieu, remballer les restes de nourriture, réduire les déchets);

2. Utiliser les surfaces durables (ex. : utiliser les sentiers de randonnée et sites de camping existants);

3. Gérer adéquatement les déchets (ex. : remporter ce qu’on a apporté, incluant les papiers de toilette et mouchoirs, ramasser les excréments de son chien);

4. Laisser intact ce que l’on trouve (laisser les pierres, bois, plantes et objets naturels tels que trouvés);

5. Réduire l’impact des feux (ex. : utiliser les emplacements qui ont déjà servi, utiliser un réchaud de petite taille);

6. Respecter la vie sauvage (ex. : être maître de ses animaux domestiques ou les laisser à la maison);

7. Respecter les autres usagers (ex. : baisser le ton, demeurer courtois).

En savoir plus : https://www.sanstrace.ca/principes

L’unité 30 Chaleur de la Garde côtière auxiliaire canadienne, en collaboration avec la Ville de Carleton-sur-Mer, a installé une station de prêt gratuit de vestes de flottaison individuelle (VFI) pour les enfants à la plage municipale. 

Au total, neuf VFI sont offerts en libre-service aux enfants qui en requièrent pour se baigner ou pour monter sur une embarcation. Les parents n’ont qu’à remplir une feuille avec leurs coordonnées, à choisir la bonne taille pour leur enfant et veiller à ce que le VFI soit ajusté selon les indications sur place.

« Ce projet pilote s’inspire du programme Kids don’t float (les enfants ne flottent pas) qui existe depuis plusieurs années au Canada, explique Robert Leblanc de la Garde côtière auxiliaire canadienne et instigateur du projet. C’est une première initiative dans l’est du pays, précise-t-il. » Le maire suppléant à Carleton-sur-Mer, Jean-Simon Landry, mentionne que la Ville a embarqué avec enthousiasme dans cette initiative qui s’inscrit parfaitement dans les orientations municipales pour améliorer la sécurité nautique.

Le programme Kids dont float a été instauré en 1996 en Alaska, avec l’installation de 15 stations de prêt de VFI. Une centaine de stations ont été déployées par la suite au Canada, principalement dans l’ouest du pays. Au Québec, les enfants entre zéro et 5 ans sont les plus à risque de noyade avec un taux d’environ 1/100 000 habitants par année. Dans tous les cas de noyades répertoriés, 69 % ne portaient pas de VFI.

L’implantation d’un tel service permet de sensibiliser et d’informer la population sur les saines habitudes à adopter en milieu aquatique.

Dans le but d’offrir une expérience client toujours à la hauteur des attentes de ses citoyens et de ses visiteurs, la Ville de Carleton-sur-Mer souhaite connaître votre opinion sur les installations et les activités récréotouristiques locales. Merci de contribuer à notre démarche en remplissant ce sondage au meilleur de vos connaissances!

Mise à jour : Le sondage s’est terminé le 23 septembre.

En juin dernier, la RÉGÎM a lancé un projet pilote de navettes gratuites à Carleton-sur-Mer. Résidents et visiteurs peuvent ainsi circuler facilement entre les commerces, les points touristiques, les lieux d’hébergement, et les restaurants. Les navettes circulent 7 jours/7 et du matin au soir, jusqu’au 5 septembre prochain.

Deux circuits sont offerts

  • Un trajet entre le camping et le quai, avec des points intermédiaires, est fourni gratuitement huit fois par jour;
  • Un trajet reliant les mêmes points se rend de plus jusqu’au sommet de la montagne trois fois par jour. Le droit d’entrée au parc régional du Mont-Saint-Joseph est payable et les billets sont disponibles sur le site Web du parc régional. Avec chaque voyage sur le trajet de la montagne, 15 places de vélos sont disponibles, moyennant un coût d’utilisation.

Ce nouveau service de transport collectif est lancé en collaboration avec la MRC Avignon et le parc régional du Mont-Saint-Joseph. Appuyer cette initiative régionale, c’est contribuer à la pérenniser!

La RÉGÎM fournit différents trajets aller-retour dans la région à coût abordable. Le Trajet 40 rejoint Carleton-sur-Mer et Paspébiac et le 44 va jusqu’à Matapédia.

Laissez-vous conduire! C’est bon pour relaxer, pour votre portefeuille, pour réduire le trafic et pour l’environnement.

Du 21 au 27 mai 2022, c’est la semaine de la sécurité nautique. Voici les 5 messages clés pour naviguer en toute sécurité :

  1. Portez votre gilet de sauvetage Plus de 80 % des Canadiens qui se noient en bateau ne portaient pas leur gilet de sauvetage ou ne le portaient pas correctement.
  2. Embarquez sobre Qu’il s’agisse de médicaments sur ordonnance, d’alcool ou de cannabis, la consommation de substances intoxicantes est à la fois irresponsable et illégale.
  3. Suivez un cours de navigation Si vous conduisez une embarcation de plaisance à moteur, vous devriez avoir votre carte de conducteur d’embarcation de plaisance ou une autre preuve de compétence. Si votre préférence pour la navigation de plaisance va vers la pagaie, c’est le moment idéal pour vous inscrire à une formation sur l’eau.
  4. Soyez prêts, vous et votre bateau Cela signifie que vous êtes au courant de votre voyage à venir, que votre bateau est correctement équipé du matériel de sécurité requis et bon à avoir, que la météo est propice au voyage, que vous avez suffisamment de carburant et que vous avez déposé un plan de voyage.
  5. Soyez conscients des risques liés l’eau froide L’eau froide peut gravement affecter votre capacité à nager ou même simplement à rester à flot. Quelle que soit votre capacité à nager, la meilleure chance de survivre à une immersion accidentelle en eau froide est de porter votre gilet de sauvetage!

Ressources

Conseil canadien de la sécurité nautique : https://csbc.ca/fr/
Appli utiles, carnet de bord, prix, prévention, etc. Un incontournable!

Navigation 101 pour kayak, canot, planche à pagaie et bateau à moteur : https://startboating.ca/fr

Bateau à moteur, motomarine, canotage, pêche et voilier  : https://plaisancieraverti.ca/

5 étapes pour naviguer en sécurité

Le tourisme responsable et durable se développe partout sur la planète. Loin d’être une simple tendance, c’est le tourisme de demain qui se profile, soit l’adoption de pratiques respectueuses de l’environnement et de la communauté d’accueil.

Ce virage écoresponsable est non seulement vital d’un point de vue environnemental, mais il profite aussi à l’ensemble de la société. Le cyclotourisme est une forme répandue de tourisme durable, avec une faible empreinte écologique.

Parmi les actions orientées vers le tourisme durable réalisées au camping municipal, figure l’obtention de la certification Bienvenue cyclistes!, de Vélo-Québec, l’an dernier. Cette adhésion accorde des avantages aux cyclotouristes qui souhaitent trouver un hébergement à Carleton-sur-Mer, comme le prêt d’outils pour effectuer des réparations mineures. Surtout, s’ajoute l’offre en tout temps d’un espace pour permettre aux cyclistes d’installer leur tente. Le camping a donc aménagé un nouvel espace qui n’était pas loué aux campeurs auparavant. En plus d’agir comme acteur en tourisme durable, le camping bénéficie de promotion avec les différents outils de Vélo-Québec. Bienvenue cyclistes! est un petit pas vers le tourisme durable.

Alain Bernier, directeur du développement économique
et du tourisme

Le camping Carleton-sur-Mer connaît une croissance continuelle depuis 2014. Si bien que la demande dépasse largement l’offre. En effet, il affichait complet entre la Fête nationale et la fête du Travail l’été passé. Plus de 9 700 groupes campeurs ont réservé un emplacement en 2021.

Retombées économiques et vitrine de choix

La présence de ces visiteurs se traduit en revenus très appréciables, à divers points de vue, pour toute la communauté. D’une part, ce sont des clients pour les commerces, les attraits et les activités touristiques. Ils consolident ces entreprises et participent à leur développement, ce qui augmente les retombées économiques locales et crée des emplois. D’autre part, ce mécanisme économique engendre également des revenus à la Ville, qui lui permettent d’améliorer les services publics et qui se reflètent avantageusement dans les taux de taxation. C’est toute la population qui en bénéficie.

En outre, le camping constitue une formidable vitrine sur Carleton-sur-Mer. Ces gens, qui en sont parfois à une première visite, constatent la vitalité du milieu. Certains peuvent souhaiter y revenir, y investir, voire s’y installer définitivement.

Défis de gestion

Afin de générer des retombées économiques substantielles, le camping gagne à rejoindre un marché de campeurs diversifiés qui séjournent, idéalement, quelques jours parmi nous. Faute de place, les groupes campeurs qui ont obtenu leur premier choix de réservation sont moins nombreux que ceux qui n’ont pas pu réserver à leur guise. Cette popularité monstre indispose malheureusement des clients de longue date, dont quelques citoyens. De plus, la valeur marchande élevée des emplacements induit des comportements malheureux. Par exemple, des personnes essaient de contourner le règlement interdisant toute sous-location.

Par ailleurs, le développement du marché consiste aussi à miser sur la promotion de la basse saison.

Politique de réservation améliorée

En tant que camping public et puisque la demande dépasse largement l’offre, la politique de réservation basée sur l’équité est maintenue. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui ont valu au camping une deuxième place au prix Camping de l’année : tous les gens qui souhaitent réserver un site sont traités sur le même pied d’égalité.

En complément, les modalités de réservation, notamment la durée de séjour, sont modifiées afin de donner la chance au plus grand nombre de campeurs possible de découvrir Carleton-sur-Mer.

Enfin, le tarif en basse saison s’avère encore plus avantageux cette année. Un rabais de 25 % s’applique à la saison régulière, ce qui favorise l’étalement de l’extraordinaire affluence au camping municipal. Les tarifs, règlements et modalités de réservation du camping sont détaillés sur https://campingcarletonsurmer.com/.

Le système de réservation en ligne sera en fonction dès le 19 janvier à 9 h. Une salle d’attente et le gel du site durant le paiement sont intégrés au système pour une meilleure fluidité avec les nombreuses transactions simultanées.

Photo : Sarah Lacroix