Les citoyens votent pour déterminer les projets qui seront réalisés au budget participatif

Jusqu’au 25 octobre les citoyens et les citoyennes de Carleton-sur-Mer peuvent voter pour déterminer les projets de leur choix parmi ceux qui ont été proposés au budget participatif.

Le vote est ouvert depuis la rencontre publique tenue au Quai des arts le 23 septembre dernier. Les porteurs de projets et le comité de pilotage municipal y ont présenté les projets ayant traversé l’étape d’analyse de faisabilité et pour lesquels les citoyens sont amenés à voter.

6 projets grand public et 2 projets jeunesse soumis au vote

Au total, huit porteurs de projet soumettent des idées au vote du public :

Volet grand public

  • Lysandre Boudreau Gaudet : forêts nourricières municipales;
  • Andrée-Anne et Dominique Cyr, Pétanque-sur-Mer : espace public « effet-mer » intergénérationnel et multifonctionnel;
  • Nicole Cyr : aménagement du trottoir de bois;
  • Élise Henry : parc à chiens;
  • Michel Landry : le micromusée de l’avenue du Phare;
  • Lise Vertefeuille : Mini-golf.

Volet jeunesse

  • Zachary Lavergne : terrain de balle-molle;
  • Alizée Rivière : piano public.

Ces projets sont présentés sur le site budgetparticipatifcarletonsurmer.com avec une illustration, une description, le nom du promoteur, l’estimation des coûts de réalisation et l’emplacement envisagé.

Le maire Mathieu Lapointe est content de voir la pertinence et la qualité des projets proposés. « C’est très réjouissant de sentir que les gens se mobilisent pour participer à l’amélioration de leur cadre de vie, dit-il. » Pour Antoine Audet, directeur général, dans cette expérience les porteurs de projets travaillent en collaboration avec l’équipe municipale. En effet, les participants s’approprient leurs projets, car ils ont l’occasion de faire des recherches pour développer leurs idées initiales et en faire des projets municipaux réalisables.

Les citoyens ont eu l’occasion d’exprimer leurs idées. « Le budget participatif suscite un bel intérêt depuis le début du processus au printemps, mentionne Mathieu Lapointe, au tour du public d’exprimer ses choix maintenant! ». Ce sont les porteurs de projets qui sont responsables promouvoir leur projet.

Comment voter

Jusqu’au 25 octobre, les citoyens résidant à Carleton-sur-Mer peuvent voter en ligne ou sur un formulaire disponible à l’hôtel de ville.

Les jeunes 12 à 16 ans votent pour le projet du volet jeunesse de leur choix et/ou les projets du volet grand public.

Dans le volet grand public, un système de pondération permet de choisir trois projets préférés selon un ordre de priorités (1er choix; 2e choix et 3e choix).

Le Budget participatif est un des chantiers de la planification stratégique présentée à la communauté en décembre 2018.

Promo basse saison au camping municipal

Le camping municipal est ouvert jusqu’au 13 octobre. Profitez des tarifs super avantageux!

Promotion basse saison

Plus de 20 % de rabais applicable sur les sites standards et en bord de mer.

+

25 % de rabais applicable à un séjour de 7 nuitées consécutives et plus.

Des sites spacieux, des couleurs d’automne, des sentiers de randonnée, de bonnes tables et des couchers de soleil magnifiques… Tout est en place pour passer un séjour mémorable!

Photo : Sophie Audet

 

Présentation publique des projets citoyens

Lundi 23 septembre à 19 h au Quai des arts

Toute la communauté est invitée à une rencontre publique du budget participatif le lundi 23 septembre au studio du Quai des arts. Le comité de pilotage y présentera les projets qui ont traversé l’étape d’analyse de faisabilité et pour lesquels les citoyens seront amenés à voter. Le comité expliquera le processus de votation alors que les porteurs de projets répondront aux questions du public et des journalistes. À la suite de cette rencontre, le site budgetparticipatifcarletonsurmer.com présentera les projets avec une illustration, une description, le nom du promoteur, l’estimation des coûts de réalisation et l’emplacement envisagé. Les modalités de vote seront expliquées sur ce site et disponibles à l’hôtel de ville ainsi qu’à la bibliothèque municipale.

Période de vote du 23 septembre au 25 octobre

  • Les citoyens résidant à Carleton-sur-Mer sont invités à voter durant cette période. (Les propriétaires d’entreprises et de terrains vacants ne sont pas invités à voter.)
  • Les jeunes 12 à 16 ans votent pour le projet du volet jeunesse de leur choix et/ou les projets du volet grand public.

Dans le volet grand public, un système de pondération permet de choisir les trois projets préférés selon ses préférences :

  • 1er choix = 5 points
  • 2e choix = 3 points
  • 3e choix = 1 point

Le processus de vote sera expliqué à la rencontre publique et sur le site web. Les porteurs de projets sont responsables de faire la publicité de leur projet.

La propreté et la préservation de nos espaces publics, c’est l’affaire de tous!

Mot du maire

Station balnéaire et sentiers de rando exceptionnels

Carleton-sur-Mer devient une destination touristique internationale de plus en plus courue. Le succès de l’offre touristique locale repose sur une formule avantageuse : un heureux mélange de paysages typiques de la région, des activités de plein air diversifiées, une offre culturelle remarquable, un choix de restaurants cosmopolites, une diversité de types d’hébergement ainsi qu’un accueil authentique. En plus des retombées économiques appréciées des commerçants, cette effervescence permet d’offrir de nombreux services municipaux et des infrastructures variées accessibles aux citoyens.

Pression accrue sur l’environnement

L’activité des visiteurs, comme celle des résidents, exerce toutefois une pression croissante sur l’environnement. Certains sites attirent la circulation grâce à leur panorama,  à la richesse de leur biodiversité ou à un accès facile à la plage. Notamment, les bancs de Saint-Omer, Laroque, et de Carleton ainsi que les parcs La Grande-Envolée, des Horizons et Germain-Deslauriers et la place du Vieux-Quai. Comme tous les lieux publics, ces sites doivent permettre à tous de profiter des attraits sur place. Ce privilège individuel atteint ses limites lorsqu’il entre en conflit avec les droits collectifs et la préservation de la nature. Par exemple, l’affluence de campeurs et des stationnements illégaux nuit à la salubrité et à la tranquillité des lieux. D’autant plus lorsque aucune installation sanitaire n’est disponible sur place, comme c’est le cas au banc de Saint-Omer. Des passants ont alors  l’impression de perdre leur espace public.

Ces usagers détériorent souvent la végétation essentielle mais fragile. En effet, la végétation freine l’érosion, qui constitue la principale menace de ces lieux tant appréciés.

Préservons nos lieux publics ensemble!

Devant l’excès de campeurs et de stationnements illégaux, la Ville agit avec discernement. Le mois dernier, des employés municipaux ont transmis plus de cent avertissements aux contrevenants, donnant parfois des constats d’infractions. La Ville souhaite responsabiliser les gens à la fragilité de la nature et à l’importance de maintenir les lieux propres et accessibles à tous. Cette démarche suit notre volonté de demeurer une ville accueillante et active.

En parallèle, en tant que résidents de Carleton-sur-Mer, nous devons nous aussi préserver l’environnement et maintenir la propreté des lieux publics. Bien qu’il y ait encore beaucoup de travail à faire, de plus en plus de gens prennent soin de stationner dans les zones de stationnement, en évitant d’aller sur l’herbe et dans l’élyme des sables, ou blé de mer.  Continuons de ramasser nos déchets. Ces petits gestes ont un impact majeur sur la préservation de nos sites exceptionnels.

Merci de contribuer à préserver nos formidables lieux publics!

Mathieu Lapointe, maire