Le Centre d’appel d’urgence des régions de l’Est du Québec (CAUREQ) est une organisation à but non lucratif qui reçoit les appels 9-1-1 en provenance des régions du Bas-Saint-Laurent, Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et la Côte-Nord.

En cas d’urgence, le citoyen doit prioriser en tout temps un appareil filaire ou cellulaire pour communiquer avec le 9-1-1. Ceci permet d’obtenir l’adresse du propriétaire (téléphone filaire) ou une localisation GPS de l’abonné (cellulaire). Surtout, ceci permet une réponse directe du centre d’appels d’urgence de sa propre région ou d’une région voisine. Toutefois, les caractéristiques géographiques de notre territoire limitent le déploiement du réseau téléphonique, d’où le fait que certains doivent utiliser un téléphone satellite.

Utilisation efficiente et sécuritaire d’un téléphone satellite

Quand un citoyen compose le 9-1-1 à partir d’un téléphone satellite, l’appel est acheminé à un centre hors Québec (Texas, Vancouver, etc.), puis redirigé en région. C’est pourquoi, lorsqu’aucune couverture téléphonique n’est disponible, le CAUREQ recommande aux utilisateurs de téléphone satellite de composer la ligne d’urgence à 10 chiffres : 418 724-0171 au lieu de composer le 9-1-1. Ce numéro permet à la population sur le territoire de communiquer directement avec le CAUREQ, sans passer par un centre hors Québec.

Il est nécessaire de comprendre la notion du territoire desservi par le CAUREQ. En effet, un résident de Sacré-Coeur qui chasse sur son lot au Saguenay n’est plus desservi par le CAUREQ. Un travailleur forestier de Saint-Athanase qui est à Mont-Carmel n’est plus desservi par le CAUREQ. Dans ces deux exemples, le numéro d’urgence à dix (10) chiffres ne doit pas être utilisé puisque le CAUREQ ne dessert pas ces territoires.

De plus, en aucun cas, ce numéro ne doit être utilisé pour d’autres usages puisqu’il est associé à une cascade de lignes où sont acheminés tous les appels d’urgence transmis au CAUREQ, pour lesquels l’utilisation du 9-1-1 n’est pas possible. Le téléphone satellite ne permet aucune localisation, ni même de coordonnées GPS. Il doit donc être utilisé en dernier recours.

Pierre Beaulé, directeur sécurité publique et incendie

Le radon est un gaz inodore et incolore qui provient de la désintégration de l’uranium présent dans la croûte terrestre et se répand à la surface du globe. Il peut s’infiltrer dans une maison par différents endroits tels que les fissures dans les fondations, les planchers en terre battue, les joints de construction, les ouvertures autour des conduits d’évacuation ou encore les vides sanitaires, les siphons de sol et les puisards. Une exposition quotidienne au radon augmente le risque de développer un cancer du poumon. Ce risque peut s’accroitre selon le niveau de concentration ainsi que le nombre d’années d’exposition, d’où le besoin d’intervenir rapidement.

Mesurer la concentration de radon pour réduire son exposition

En 2020, 90 résidents de Carleton-sur-Mer ont participé à une campagne de dépistage organisée par l’organisme, Occupe-toi du radon. Cette campagne a révélé que le tiers des résidences présentaient un taux supérieur à la ligne directrice de Santé Canada.

L’unique façon de savoir si vous avez une infiltration de radon dans la maison est d’en mesurer la concentration dans l’air à l’aide d’un détecteur certifié, appelé dosimètre. C’est une mesure que l’on peut réaliser soi-même sans danger. Le coût des travaux d’atténuation varient entre 500 $ et 3000 $, en fonction des travaux à exécuter. Procurez-vous une trousse de dépistage sur https://takeactiononradon.ca/fr/test-fr/.

Samuel Landry, responsable de l’urbanisme

Ces personnes s’investissent pour développer et maintenir des compétences essentielles à leur métier. Nous sommes privilégiés de pouvoir compter sur leur service professionnel.

Officier municipal en bâtiment et en environnement

Samuel Landry, responsable de l’urbanisme, a récemment obtenu le diplôme d’officier municipal en bâtiment et en environnement, concentration environnement. Décerné par la Corporation des officiers municipaux en bâtiment et en environnement du Québec, ce diplôme est une reconnaissance orientée vers des services municipaux actuels et de qualité en urbanisme et en gestion du territoire.

Les pompiers de la caserne 79

Le service incendie a remis des diplômes aux pompiers qui ont terminé des formations ces derniers mois.

  • Pompier 1 (255 h) et matières dangereuses opérations (30 h) : Éric Guénette, Mario Levesque et Miguel Landry;
  • Autosauvetage (20 h) : Pascal Berthelot, Marc Côté, Renaud Lebreux, Pierre Beaulé, Mathieu Leclerc, Gaétan Litalien;
  • Désincarcération (30 h) : Marc Côté et Joël Bérubé;
  • Officier non urbain et recherche des causes et circonstances des incendies (90 h) : Patrick Lallement, Marc Côté et Joël Bérubé;
  • Instructeur 1 (45 h) : Marc Côté et Joël Bérubé;
  • Officier 1 (150 h) : Marc Côté et Joël Bérubé.

Photo : Pierre Beaulé, directeur sécurité publique et incendie; Joël Bérubé; Renaud Lebreux; Patrick Lallemand; Marc Côté; Pascal Berthelot; Gaétan Litalien; Mathieu Leclerc.

En 2020, 90 résidents de Carleton-sur-Mer ont participé au Défi des 100 trousses de dépistage du radon en réponse à l’invitation de l’organisme Occupe-toi du radon. Sur les 90 participants, une résidence sur trois (33 %) présente des concentrations de radon supérieures à la ligne directrice canadienne.

Le radon est un gaz radioactif naturellement présent dans le sol et qui peut être dangereux pour la santé humaine. En effet, c’est la principale cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs et il peut favoriser le développement de ce cancer chez les fumeurs.

La seule manière de savoir si votre résidence présente du radon en quantité nocive pour votre santé est de faire un test avec une trousse de dépistage. Par la suite, différentes méthodes permettent de diminuer de plus de 90 % la concentration de radon dans une résidence fortement touchée.

Webinaire d’information le 2 septembre à 19 h

Occupe-toi du radon organise le Webinaire régional sur le radon — Publication des rapports communautaires pour le Québec. Les détails et les liens de connexions Zoom seront relayés sur le site internet https://takeactiononradon.ca/events/webinaire-radon-pour-quebec/.

Vous pourrez aussi voir le webinaire en rediffusion sur la page Facebook https://www.facebook.com/TakeActiononRadon/live.

Pour plus d’informations ou pour vous procurer vous-même une trousse de dépistage, nous vous encourageons à consulter le site internet : https://takeactiononradon.ca/fr/test-fr/.

Francis Dubé, assistant à l’urbanisme

La Ville s’ajuste!

En plus de certains critères de sécurités, l’abolition des droits acquis quant aux piscines installées avant le 22 juillet 2010 représente le plus gros changement à l’ancienne règlementation.

La Ville en profite pour modifier sa règlementation afin de s’ajuster aux nouvelles normes provinciales.

Dès à présent, toute nouvelle piscine installée sur le territoire doit être conforme aux nouvelles normes de sécurité. Les propriétaires de piscines déjà en place auront jusqu’au 1er juillet 2023 pour adapter leur installation aux nouvelles normes.

Permis requis avant l’installation d’une piscine

De plus, un permis d’installation est nécessaire pour la mise en place de tout bassin destiné à la baignade afin de veiller au respect des normes de sécurité. Il est donc indispensable de s’informer auprès de la municipalité avant d’entreprendre tout projet d’installation de piscine.

Pour se procurer un permis et vérifier la  règlementation s’appliquant à leur projet, les citoyens sont invités à communiquer avec le service de l’urbanisme au 418 364-7073, poste 225 ou  à urbanisme@caletonsurmer.com.

Vous pouvez aussi visiter le site www.mapiscinesecuritaire.com, de la Société de sauvetage, un excellent outil sur l’aménagement conforme et sécuritaire d’une piscine.

La Ville de Carleton-sur-Mer permet aux visiteurs de camper dans 5 lieux

Camping Carleton-sur-Mer : 319, avenue du Phare | campingcarletonsurmer.com | 418 364-3992 | camping@carletonsurmer.com

Camping Aux flots bleus : 279, route 132 Ouest | campingauxflotsbleus.com | 418 364-3659, 1 866 364-3659 | infos@campingauxflotsbleus.com

Camping Bois de mer : 1109, boul. Perron | 450-806-7879

Hostellerie Baie Bleue : 482, boul. Perron | baiebleue.com | 418 364-3355, 1 800 463-9099 | reservations@baiebleue.com

Du 1er juillet au 31 août 2021, cour de l’église Saint-Joseph, secteur Carleton
Stationnement de nuit seulement. Premier arrivé, premier servi. 764, boul. Perron | (418) 364-3972 | fabriquecarleton@gmail.com

 

Le stationnement de nuit et le camping sont interdits sur tous les chemins publics, places publiques et plages

–sous peine d’amende– tel que stipulé dans le règlement 2018-310. –Amende 100 $ plus des frais de 51 $–

Information sur le règlement 418 364-7073 p. 225 | urbanisme@carletonsurmer.com

 

Promenade des Acadiens fermée à la circulation le samedi 19 juin

Afin de veiller à la sécurité des coureurs, le secteur de la promenade des Acadiens ne sera pas accessible en voiture entre 7 h et 17 h. Les automobilistes sont aussi invités à ralentir et à faire preuve de vigilance dans le secteur de la rue du Quai et de l’avenue du Phare.

Événement en présentiel réservé aux sportifs

Le 19 juin prochain, quelque 100 personnes chanceuses participeront au volet en présentiel du Marathon Baie-des-Chaleurs à Carleton-sur-Mer. En raison des mesures sanitaires en vigueur, il ne sera pas possible de se rassembler au parc Germain-Deslauriers pour encourager les coureuses et les coureurs.

Taux d’inscription record au marathon spécial

Du 22 mai au 6 juin, s’est déroulée l’édition spéciale du Marathon Baie-des-Chaleurs à distance. Les gens d’ici et d’ailleurs pouvaient parcourir l’une des sept distances proposées, à l’endroit et au moment de leur choix. Près de 1 300 personnes ont pris part à cette formule adaptée aux aléas de la pandémie. Un taux d’inscription record a été enregistré chez les jeunes de 13 ans et moins : plus de 800 jeunes, majoritairement des écoles de la Baie-des-Chaleurs, ont bougé à cette l’occasion!

Plus d’une dizaine d’organisations et d’entreprises ont couru durant le Marathon Baie-des-Chaleurs en mode « à distance ». On voit ici une partie de l’équipe du CIRADD! 

  • Isolement des personnes symptomatiques
  • Retour progressif du télétravail
  • Distanciation ou barrière physique ou port d’un masque
  • Hygiène des mains
  • Dans les lieux récréatifs et touristiques, les réservations sont obligatoires et la tenue d’un registre est exigée. La capacité de chaque lieu à assurer le respect des mesures sanitaires et la distanciation détermine le nombre de personnes qui peut y être admis.
  • Lors des rassemblements privés : maximum de 10 personnes provenant d’adresses différentes ou les occupants de 3 résidences. La distanciation physique est fortement recommandée. Dans le cas où il n’est pas possible de respecter la distanciation, le port du couvre-visage est également fortement recommandé.

Tiré de https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/systeme-alertes-regionales-et-intervention-graduelle/palier-1-vigilance-zone-verte/

Un nouvel équipement permet aux pompiers d’être plus visibles sur la route

Le Code de la sécurité routière (CSR) permet dorénavant aux pompiers d’utiliser le feu vert clignotant pour identifier leur véhicule personnel lorsqu’ils se rendent vers la caserne ou le lieu d’une intervention. La Ville a recours à des pompiers à temps partiel qui peuvent être appelés à intervenir sur les lieux d’un incendie.

La Ville autorise les pompiers du service municipal de sécurité incendie à faire usage de cet équipement, s’ils ont obtenu un certificat d’autorisation de la Société de l’assurance automobile du Québec.

Lorsque le feu vert clignotant est activé et si les circonstances l’exigent, les pompiers peuvent circuler sur l’accotement et immobiliser leur véhicule à tout endroit de façon sécuritaire. Dans le respect du CSR, les pompiers doivent toujours agir de manière à éviter de mettre en péril la vie ou la sécurité de quiconque.

Le feu vert clignotant vise également à informer les usagers de la route d’un besoin de courtoisie, qui invite à leur faciliter le passage, par exemple, lorsque cela est possible et sans danger. Faire preuve de courtoisie à l’égard des pompiers peut accélérer leur capacité d’intervention.

Pierre Beaulé, directeur sécurité publique et incendie

Afin de poursuivre ses activités de prévention tout en respectant les consignes sanitaires en vigueur, le Service de sécurité incendie propose une démarche responsable. Il invite les citoyens à remplir un formulaire d’auto-inspection.

Une lettre est donc envoyée en lien avec les détecteurs de fumée. Cette lettre parviendra en premier aux résidents les plus éloignés de la caserne. La tournée des foyers peut se dérouler sur quelques années. La lettre contient toute l’information utile pour remplir le formulaire en ligne. Vous devez disposer d’une adresse courriel pour faire l’auto inspection. Le service incendie pourra vous assister si vous n’en avez pas.

Les statistiques des 10 dernières années démontrent qu’en moyenne 50 décès accidentels surviennent annuellement lors d’incendies de bâtiments. Seulement 42 % des bâtiments incendiés étaient munis d’avertisseurs de fumée fonctionnels.

Information : Pierre Beaulé, directeur sécurité publique et incendie  incendie@carletonsurmer.com
418-364-7666