Camping interdit dans les lieux publics

À Carleton-sur-Mer, le camping est interdit dans les lieux publics. La protection de l’environnement et la quiétude des résidents représentent les principales raisons qui ont motivé la mise à jour du règlement en 2018.

Lors d’opérations conjointes avec la Sûreté du Québec depuis le début de l’été, la Ville a délivré plusieurs constats d’infraction à des personnes qui campaient illégalement sur son territoire. La majorité des contrevenants se trouvaient sur le banc de Saint-Omer. Or, le banc de Saint-Omer est un milieu fragile que la Ville souhaite préserver. C’est un habitat naturel d’une grande valeur pour la faune et la flore, entre autres.

Le règlement 2018-310 interdit de faire du camping sur les chemins publics, les places publiques et les plages. Quiconque  contrevient à ce règlement s’expose à une amende et à des frais totalisant 150 $.

Options pour camper à Carleton-sur-Mer

Concours pour trouver un nom à la nouvelle mascotte

Le service de sécurité incendie de Carleton-sur-Mer a récemment comblé un poste qui était vacant depuis plusieurs années : celui de mascotte! Grâce au programme du fonds Innergex, le  service aura dorénavant un fidèle compagnon dans les campagnes de sensibilisation à la prévention des incendies.

Concours

Aidez-nous à trouver un nom à la nouvelle recrue!

Le concours s’adresse aux élèves des écoles Bourg et des Audomarois. Les élèves intéressés peuvent soumettre leur suggestion à association.pompiers@carletonsurmer.com

Date limite pour participer : 15 juin 2019

La personne gagnante aura le privilège d’être raccompagnée à la maison après l’école en camion de pompier en compagnie de la mascotte.

Information : Joël Bérubé 418 391-1548

Les broussailles : au débarras!

Le service de sécurité incendie propose deux options pour disposer des herbes, branches et rebuts qu’on récolte sur son terrain au printemps:

  • les déposer à l’écocentre de la route Freddy-Allard;
  • en faire du compost.

Des feux de rebuts et d’herbes à proximité de résidences sont dangereux. Ils risquent de propager des feux de broussailles à des bâtisses, des cabanons et même des maisons.

Alors que le beau temps s’installe, les citoyens seront tentés de faire le nettoyage de leur terrain résidentiel, et le service de sécurité incendie les met en garde contre les feux de broussailles.

Pierre Beaulé, directeur sécurité publique et incendie