Stationnement des sportifs dans la rue de la Montagne

L’an dernier, la Ville a amélioré la signalisation sur la rue de la Montagne dans le secteur du fer à cheval afin que tous les véhicules puissent circuler en sécurité. Nous en appelons à la collaboration des usagers afin de maintenir ce secteur accessible à la pratique de leurs activités, tout en favorisant un environnement sécuritaire.

Zone en bleu : stationnement de véhicule automobile permis

  • Se stationner le plus près possible bord de la rue, en laissant une voie et demie libre à la circulation.
  • Éviter de se stationner avec une remorque.

Zone en rouge : stationnement interdit

  • Le stationnement des véhicules du côté sud de la rue et en amont de l’entrée privée (301, rue de la Montagne) est interdit en tout temps.
  • Garder cette zone libre en tout temps afin que les véhicules de services publics comme les déneigeuses, le camion de pompier et les autobus puissent circuler librement et rebrousser chemin.

La collaboration de chacun pour respecter les zones prescrites permettra d’améliorer la sécurité des usagers de la montagne, des résidents et des personnes qui fournissent les services publics.

Vincent Leblanc, directeur des travaux publics

Le challenge hivernal Bouge dehors lance sa programmation et la période d’inscription

Cinq jeunes ambassadeurs, Bouge pour que ça bouge, le parc régional du Mont-Saint-Joseph et la Ville de Carleton-sur-Mer ont présenté la programmation du challenge hivernal Bouge dehors au Quai des arts le 15 janvier dernier.

Les participants qui veulent braver le froid peuvent s’inscrire gratuitement, du 15 janvier au 9 février sur bougepourquecabouge.com. Petits et grands pourront aussi disposer d’équipement gratuit pour relever le défi.

Un défi accessible à tous

L’événement prévoit des catégories pour différents publics avec trois parcours combinant plusieurs disciplines :

  • parcours Frisson jeunesse : courte boucle en solo pour les 12 ans et moins, comprenant 2,4 km de ski de fond, 650 m de patin, 200 m de course avec une finale surprise!
  • parcours Frisquet : courte distance pour les 12 ans et plus en solo, duo ou trio, comprenant 6,6 km de ski de fond, 2,8 km de course et 1,3 km de patin.
  • parcours Glacial : longue distance pour les 12 ans et plus en solo, duo ou trio, comprenant 11,7 km de ski de fond, 5,8 km de course et 2 km de patin.

« En arrivant sur le site dès 8 h 30, les gens pourront encourager les petits qui lanceront la première course de cette belle journée d’hiver, annonce Alexis Bernier, un des jeunes ambassadeurs du challenge. Avec le feu de camp et l’animation, dit-il, tout sera en place pour créer une ambiance vraiment plaisante! » Selon lui, le départ des parcours Glacial et Frisquet s’annoncent spectaculaires.

Le maire Mathieu Lapointe se réjouit d’accueillir un événement hivernal intergénérationnel et accessible à tous. « Le challenge hivernal Bouge dehors s’inscrit en droite ligne avec la mission de la Ville, explique-t-il. Les jeunes ambassadeurs se sont mobilisés pour organiser un événement sportif rassembleur qui encourage les petits comme les grands à demeurer actif tout au long de l’année. Leur implication constitue un bel apport pour toute la communauté. »

L’information est détaillée sur bougepourquecabouge.com. Pour soutenir la mission de l’organisme, les gens peuvent faire une contribution volontaire sur place lors de l’événement.  Suivez le mot-clic #bougepourpasqueçagèle!

Partenaires

Pour déglacer la communauté, les partenaires de l’événement s’allient à cinq jeunes ambassadeurs qui participent à chacune des étapes de réalisation. Ces sportifs infatigables sont tous des élèves du cégep de la Gaspésie et des Îles au campus de Carleton-sur-Mer : Alexandra Audet, Alexis Bernier, Charles-Émile LeBlanc, Maxime-Olivier Beaulieu et Victor Séguin. En plus de leur profil athlétique, ils ont un lien étroit avec les jeunes dans la région, ils s’impliquent dans leurs sports respectifs et dans leur milieu.

La Fondation communautaire et la Fondation RBC soutiennent l’événement avec une subvention de 15 000 $ à partir du programme Défi communautaire Objectif avenir RBC. Ce programme encourage les jeunes chefs de file à œuvrer à des changements sociaux positifs dans leur collectivité.

L’organisme à but non lucratif (OBNL) Bouge pour que ça bouge, organisme connu dans la région qui propose aux gens de s’amuser à s’entrainer, s’énergiser en communauté, coordonne l’événement et encadre les cinq jeunes ambassadeurs à chaque étape de réalisation.

Le parc régional du Mont-Saint-Joseph préserve et met en valeur le site patrimonial du mont Saint-Joseph afin que la population locale et régionale, la clientèle touristique et les générations futures puissent découvrir la richesse du patrimoine culturel et naturel de la région. L’organisation souhaite promouvoir le plein air d’hiver en complicité avec la jeunesse d’ici.

Ce projet s’inscrit dans la planification stratégique qui vise à faire de la Ville de Carleton-sur-Mer une communauté authentique et active vivant à l’année une diversité d’expériences entre mer et montagne.

Bouge dehors réchauffera toute la communauté sportive le 15 février prochain aux Arpents verts. Les inscriptions sont lancées!

Les sportifs de Carleton-sur-Mer défient l’hiver le 15 février prochain

Cinq jeunes ambassadeurs, Bouge pour que ça bouge, le parc régional du Mont-Saint-Joseph et la Ville de Carleton-sur-Mer organisent le challenge hivernal Bouge dehors qui réchauffera toute la communauté sportive le 15 février prochain aux Arpents verts.

Un apport rafraîchissant de cinq jeunes ambassadeurs

Pour déglacer la communauté, les partenaires de l’événement s’allient avec cinq jeunes ambassadeurs qui participent à chacune des étapes de réalisation. Ces sportifs infatigables sont tous des élèves du cégep de la Gaspésie et des Îles au campus de Carleton-sur-Mer :

  • Alexandra Audet
  • Alexis Bernier
  • Charles-Émile LeBlanc
  • Maxime-Olivier Beaulieu
  • Victor Séguin

En plus de leur profil athlétique, ils ont un lien étroit avec les jeunes dans la région, ils s’impliquent dans leurs sports respectifs et dans leur milieu. De la conception à la réalisation en passant par la publicité, ces cinq ambassadeurs prennent le pouvoir afin de stimuler la communauté à adopter de saines habitudes de vie tout en s’amusant. « L’événement s’enrichit de leur vision qui est très rafraichissante mentionne le maire Mathieu Lapointe. En s’impliquant dans leur communauté, ajoute-t-il, ces jeunes leaders vivent une expérience formatrice avec l’équipe de partenaires. » Jean-François Plourde, coordonnateur de Bouge, mentionne que les jeunes ambassadeurs sont prêts à faire feu. « Ils ont de bonnes idées pour préparer un événement vraiment le fun, dit-il. »

Le plein air accessible à tous

Le maire Lapointe se réjouit que le challenge hivernal puisse développer une culture du plein air de proximité. « Bouge Dehors est un superbe ajout à l’offre hivernale des Arpents verts, affirme-t-il. Grâce au prêt de matériel aux participants et avec la formule des contributions volontaires, l’activité devient facilement accessible à toute la communauté. »

Des catégories pour tous les goûts

L’événement prévoit des catégories pour différents publics avec trois parcours combinant plusieurs disciplines. Aux 12 ans et moins, le parcours Frisson jeunesse propose une courte boucle de pur plaisir. Alors que les 12 ans et plus pourront choisir de participer en solo ou en équipe à un parcours Frisquet (courte distance) ou à un parcours Glacial (longue distance), selon le niveau de défi qu’ils souhaitent relever. Victor Séguin, ambassadeur de Bouge dehors, explique leur souhait de mettre les sports d’hiver à l’honneur : « Nous sommes en train de tracer des parcours qui feront bouger les coureurs, les raquetteurs et les skieurs ou qui les feront patiner ou même glisser. » Pour Alexandra Audet, ambassadrice, c’est important que tous ceux qui participent redécouvrent le plaisir de braver le froid.

La Fondation communautaire et la Fondation RBC soutiennent l’événement avec une subvention de 15 000 $ à partir du programme Défi communautaire Objectif avenir RBC. Ce programme encourage les jeunes chefs de file à œuvrer à des changements sociaux positifs dans leur collectivité.

Les participants pourront s’inscrire dès janvier. À mesure que le challenge hivernal se développe, l’information sera publiée sur bougepourquecabouge.com. Suivez le mot-clic #bougepourpasqueçagèle!

Les cinq ambassadeurs du challenge hivernal Bouge dehors préparent un événement hivernal qui promet d’être intéressant pour les petits comme pour les grands!

Partenaires du challenge hivernal Bouge dehors :

  • Fondation communautaire Gaspésie–Les Îles
  • RBC
  • Bouge pour que ça bouge
  • Parc régional du Mont-Saint-Joseph
  • Ville de Carleton-sur-Mer

Rencontre publique – Réfection du centre Léopold-Leclerc

Mardi 17 décembre
de 19 h à 20 h 30
À la salle Charles-Dugas

La Ville de Carleton-sur-Mer invite les citoyennes et les citoyens à une consultation publique concernant le projet de réfection du centre Léopold-Leclerc.

Dans cette infrastructure essentielle, la Ville souhaite offrir un environnement sécuritaire et adéquat aux usagers. Le projet vise la pérennité de cet équipement dans l’avenir.

L’équipe municipale sera sur place pour présenter les principaux travaux de rénovation envisagés à la suite d’une étude d’avant-projet réalisée en 2018. Cette étude ainsi que les commentaires des participants nous permettront de déposer un projet au programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS – EBI).

Bienvenue à toutes et tous!

 

Marcher l’hiver en toute sécurité

Quelques mesures simples peuvent rendre la marche à l’extérieur pendant l’hiver plus sécuritaire. Enlever la neige et la glace, répandre du sable ou du sel aux endroits où les gens marchent, et porter des bottes appropriées peuvent faire une différence.

Précautions de base pour demeurer actif en hiver

  • Demeurez bien visible par les autres utilisateurs de la route en portant des couleurs vives ou des vêtements réflecteurs.
  • Si vous utilisez une lampe de poche, dirigez le faisceau vers le sol pour éviter d’éblouir les conducteurs.
  • Établissez un contact visuel avec les conducteurs avant de quitter le trottoir. Avec la chaussée glissante, les conducteurs peuvent mettre du temps à s’arrêter.
  • Avant de traverser aux intersections et aux passages piétonniers, veillez à ce que les conducteurs vous aient vu. Soyez toujours visible et traversez dans les règles.
  • Choisissez une paire de bottes d’hiver chaude et qui procure de la stabilité.
  • Choisissez un accessoire approprié à votre condition (crampons amovibles, canne munie d’un pic à glace, marchette, protecteur de hanches, etc.)
  • Prévenez les pertes de chaleur en portant un bonnet, un foulard et des mitaines ou des gants chauds.
  • Multipliez les couches de vêtements afin de vous garder au chaud.
  • Autant que possible, évitez les situations dangereuses en étant bien préparé et en planifiant un chemin sécuritaire.

La propreté et la préservation de nos espaces publics, c’est l’affaire de tous!

Mot du maire

Station balnéaire et sentiers de rando exceptionnels

Carleton-sur-Mer devient une destination touristique internationale de plus en plus courue. Le succès de l’offre touristique locale repose sur une formule avantageuse : un heureux mélange de paysages typiques de la région, des activités de plein air diversifiées, une offre culturelle remarquable, un choix de restaurants cosmopolites, une diversité de types d’hébergement ainsi qu’un accueil authentique. En plus des retombées économiques appréciées des commerçants, cette effervescence permet d’offrir de nombreux services municipaux et des infrastructures variées accessibles aux citoyens.

Pression accrue sur l’environnement

L’activité des visiteurs, comme celle des résidents, exerce toutefois une pression croissante sur l’environnement. Certains sites attirent la circulation grâce à leur panorama,  à la richesse de leur biodiversité ou à un accès facile à la plage. Notamment, les bancs de Saint-Omer, Laroque, et de Carleton ainsi que les parcs La Grande-Envolée, des Horizons et Germain-Deslauriers et la place du Vieux-Quai. Comme tous les lieux publics, ces sites doivent permettre à tous de profiter des attraits sur place. Ce privilège individuel atteint ses limites lorsqu’il entre en conflit avec les droits collectifs et la préservation de la nature. Par exemple, l’affluence de campeurs et des stationnements illégaux nuit à la salubrité et à la tranquillité des lieux. D’autant plus lorsque aucune installation sanitaire n’est disponible sur place, comme c’est le cas au banc de Saint-Omer. Des passants ont alors  l’impression de perdre leur espace public.

Ces usagers détériorent souvent la végétation essentielle mais fragile. En effet, la végétation freine l’érosion, qui constitue la principale menace de ces lieux tant appréciés.

Préservons nos lieux publics ensemble!

Devant l’excès de campeurs et de stationnements illégaux, la Ville agit avec discernement. Le mois dernier, des employés municipaux ont transmis plus de cent avertissements aux contrevenants, donnant parfois des constats d’infractions. La Ville souhaite responsabiliser les gens à la fragilité de la nature et à l’importance de maintenir les lieux propres et accessibles à tous. Cette démarche suit notre volonté de demeurer une ville accueillante et active.

En parallèle, en tant que résidents de Carleton-sur-Mer, nous devons nous aussi préserver l’environnement et maintenir la propreté des lieux publics. Bien qu’il y ait encore beaucoup de travail à faire, de plus en plus de gens prennent soin de stationner dans les zones de stationnement, en évitant d’aller sur l’herbe et dans l’élyme des sables, ou blé de mer.  Continuons de ramasser nos déchets. Ces petits gestes ont un impact majeur sur la préservation de nos sites exceptionnels.

Merci de contribuer à préserver nos formidables lieux publics!

Mathieu Lapointe, maire

Connaissez-vous la notion du SANS trace?

Il s’agit principalement de laisser l’environnement le plus possible tel qu’il était avant notre présence.

7 principes du sans trace

1. Se préparer et prévoir (ex. : connaître les règlements et particularités du lieu, remballer les restes de nourriture, réduire les déchets);

2. Utiliser les surfaces durables (ex. : utiliser les sentiers de randonnée et sites de camping existants);

3. Gérer adéquatement les déchets (ex. : Remporter ce qu’on a apporté, incluant les papiers de toilette et mouchoirs);

4. Laisser intact ce que l’on trouve (laisser les pierres, bois, plantes et objets naturels tels que trouvés);

5. Réduire l’impact des feux (ex. : utiliser les emplacements qui ont déjà servi, utiliser un réchaud de petite taille);

6. Respecter la vie sauvage (ex. : être maître de ses animaux domestiques ou les laisser à la maison);

7. Respecter les autres usagers (ex. : baisser le ton, demeurer courtois).

En savoir plus : https://www.sanstrace.ca/principes

Camping interdit dans les lieux publics

À Carleton-sur-Mer, le camping est interdit dans les lieux publics. La protection de l’environnement et la quiétude des résidents représentent les principales raisons qui ont motivé la mise à jour du règlement en 2018.

Lors d’opérations conjointes avec la Sûreté du Québec depuis le début de l’été, la Ville a délivré plusieurs constats d’infraction à des personnes qui campaient illégalement sur son territoire. La majorité des contrevenants se trouvaient sur le banc de Saint-Omer. Or, le banc de Saint-Omer est un milieu fragile que la Ville souhaite préserver. C’est un habitat naturel d’une grande valeur pour la faune et la flore, entre autres.

Le règlement 2018-310 interdit de faire du camping sur les chemins publics, les places publiques et les plages. Quiconque  contrevient à ce règlement s’expose à une amende et à des frais totalisant 150 $.

Options pour camper à Carleton-sur-Mer

Méritas à la bibliothèque Gabrielle-Bernard-Dubé

Le Réseau Biblio de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine a remis un prix Méritas à la bibliothèque Gabrielle-Bernard-Dubé en reconnaissance de son récent projet d’amélioration locative. En effet, la Ville a aménagé dans ce lieu des postes informatiques, elle y a ajouté des tablettes numériques et l’espace a été repensé pour améliorer l’expérience des visiteurs.   Julie Poulin, responsable de la bibliothèque Gabrielle-Bernard-Dubé a reçu le prix au début juin lors du gala Reconnaissance du Réseau biblio GIM.

Bilan plein air de la saison hivernale

La saison hivernale est derrière et l’heure est au bilan pour le Centre de plein air Arpents verts. La Ville de Carleton-sur-Mer souhaite développer le plein potentiel de ce lieu unique par l’application du Plan d’aménagement multiactivité qui a été adopté par la Ville en 2017. En rafale, voici comment le centre de plein air Arpents verts s’est distingué cette année :

  • 115 skieurs ont pris part à la Coupe Sports Experts le 13 janvier;
  • Plus de 250 cartes de membres ont trouvé preneurs cette année, une saison record depuis les 5 derniers hivers;
  • Des prêts d’équipements de ski de fond pour petits et grands ont comblé les besoins de nombreux adeptes;
  • La course des Gallopeux a attiré plusieurs coureurs le 9 mars;
  • Un nouveau services d’accueils et de restauration était fourni par la Corporation du mont Saint-Joseph.

Cette magnifique performance ne serait pas possible sans l’accord des propriétaires qui nous permettent de pratiquer des sports d’hiver en circulant sur leurs propriétés. Nous en sommes très reconnaissants.

Un nouveau parcours pour les adeptes de fat bike, raquette, ski de fond et marche a été implanté sur les terrains du golf de Carleton-sur-Mer grâce à un partenariat avec Mont-Saint-Joseph et la contribution remarquable de nombreux bénévoles. Cette première année a révélé de belles possibilités pour les années à venir. De plus, encore cette année, les tracés de la promenade des Acadiens et de l’avenue du phare ont été aménagés.

115 skieurs ont participé à la Coupe Sports Experts organisée par l’Association de ski de fonds de la Baie-des-Chaleurs le 13 janvier 2019. Photo : Magali Deslauriers

 

À l’hiver prochain!

Pascal Alain, directeur loisir, culture, vie communautaire.