Les travaux de réaménagement du quai se déroulent bien. Le brise-lames et certaines sections d’enrochements sont avancés. L’entrepreneur construit quatre grands encaissements en bois. D’un poids allant jusqu’à 55 tonnes chacune, ces structures sont érigées sur le quai. Puis, à l’aide de rails, elles sont glissées à l’eau. Pour les fixer à leur position, l’entrepreneur devra encastrer la moitié de leur largeur, 18 pieds, dans le quai. Il terminera cette partie en ajoutant de la roche à l’intérieur de l’ouvrage. Au final, ce mur de 180 pieds de long composera la façade verticale dédiée à la pêche au maquereau.

Cet été, l’entrepreneur débutera la section interne du quai, soit l’installation de nouvelles palplanches (les parois d’acier) à 1,5 m de celles existantes.

Pour des raisons de sécurité, l’accès au quai est interdit en tout temps. Seuls les pêcheurs commerciaux peuvent aller dans cette zone de chantier. Pour cette raison, la barrière limitant l’accès peut parfois être ouverte. On demande toutefois à la population de respecter la directive de sécurité.

Le secteur de la marina, la rampe de mise à l’eau, le chemin menant à la cabane à Eudore et la piste cyclable demeurent accessibles.

Un des quatre encaissements de bois qui sont installés pour la section de pêche au maquereau.