Conservez les milieux humides

Et contrez les changements climatiques

Des milieux diversifiés et utiles

En Gaspésie, les milieux humides côtiers sont mieux connus que les milieux humides intérieurs comme les tourbières, les étangs, les marais et les marécages. Tous ces milieux se caractérisent par la rétention d’eau dans le sol. Ils sont riches en biodiversité et produisent beaucoup de biomasse. Ce type d’habitat contribue au tourisme et à l’économie locale.

Importance pour la santé humaine et l’équilibre planétaire

Ces milieux jouent des rôles clés dans l’adaptation aux changements climatiques.

  • Puits de carbone, ils emmagasinent le CO2 atmosphérique.
  • Régulateurs de l’écoulement des eaux, ils captent l’eau de fonte ou des précipitations et la relâchent progressivement, comme des éponges. Cela réduit le risque d’inondations et de sécheresses, et favorise la recharge de la nappe phréatique.
  • Les racines des végétaux dans ces milieux stabilisent les sols et restreignent le transport des sédiments.
  • Zones de transition entre l’eau et la terre, ils protègent contre l’érosion grâce à la végétation qui retient le sol et amortit les vagues.
  • Réserves de biodiversité, ils abritent des centaines d’espèces. Au Québec, environ 35 % des espèces en situation précaire, flore et faune confondues, s’y trouvent.

La conservation volontaire

Saviez-vous qu’un propriétaire terrien québécois peut faire reconnaître un milieu humide comme réserve naturelle? Vous pouvez contacter votre municipalité à ce sujet et visitez https://www.environnement.gouv.qc.ca/biodiversite/prive/depliant.htm.

Projet bénéficiant d’une aide financière du gouvernement du Québec tirée du programme Climat municipalités – Phase 2 et qui rejoint les objectifs du Plan pour une économie verte 2030.