Avec les records d’achalandage battus chaque année, les possibilités d’augmenter le nombre de nuitées au camping sont de plus en plus restreintes. En effet, les mois de juillet et août s’avèrent pratiquement complets depuis quelques années. On peut donc envisager des gains en juin, en septembre et au début octobre.

Malgré ces limites, la saison touristique 2020 a été exceptionnelle. Dès le mois de juin, l’affluence était en hausse. C’est toutefois en septembre que les campeurs ont été nombreux. Finalement, le nombre de nuitées a atteint 28 422, soit une augmentation de 18,5 % par rapport à l’année 2019! Ceci, ajouté à l’amélioration des services offerts cette année, et conséquemment des tarifs, le camping a dépassé le cap du 1 M$ de revenu et du demi-million en bénéfice.

En général, on peut espérer que les retombées économiques dans une communauté peuvent être de 3 à 4 fois plus élevées que les revenus du camping. La popularité de notre camping municipal s’est donc traduite cet été par des surplus budgétaires pour la Ville et des retombées économiques substantielles pour nos commerces. C’est toute la communauté qui y gagne.

Alain Bernier, directeur du développement économique et du tourisme

 

Photo : Guy Leblanc