Actualités

19 avril 2018
Projet du quai : Les gains de l’ajout d’un brise-lames

[Cliquez ici pour voir le document posté dans les foyers de Carleton-sur-Mer.]

HISTORIQUE

Pourquoi Transports Canada veut-il se départir du quai?

Parce que le transbordement de marchandises est insuffisant. Depuis 1996, Transports Canada n’entretient plus le quai et y ajoute des clôtures. La fermeture est imminente. S’il n’y a pas de nouveau propriétaire, l’enrochement complet suivra.

Quelles ont été les démarches du comité du quai?

  • Toutes les démarches du comité pour faire revenir Transports Canada sur sa décision d’enrocher complètement le quai  sont demeurées vaines;
  • Aucune entreprise n’a démontré d’intérêt à acquérir le quai;
  • Le gouvernement du Québec refusera que la Ville devienne propriétaire d’un quai commercial, en raison des déficits appréhendés;
  • Entre 2002 et 2014, 3 études ont été réalisées.

Qu’est-ce qui ressort des 3 études effectuées entre 2002 et 2014? 

  • La vocation commerciale est déficitaire.
  • L’ajout d’un brise-lames à la tête du quai permet de consolider la pêche et le tourisme, ce qui est souhaitable.
  • Les deux études les plus récentes proposent l’abandon de la vocation commerciale et l’enrochement de la face extérieure pour réduire les coûts d’entretien.

SOLUTIONS

Qu’est-ce que le comité a fait pour se sortir de l’impasse?

Dans un contexte où la pêche commerciale est présente, il a demandé à Pêches et Océans Canada d’acquérir et de réparer le quai. Après des années de négociation, le Ministère a accepté.

Quels sont les termes de l’entente avec Pêches et Océans Canada?

Conditions de Pêches et Océans Canada

Solution et requête du comité du quai

Acquisition d’une partie seulement du quai, et non la totalité.

Acquisition de la partie restante, soit l’extrémité, par la Ville.

Condition non négociable : fin de la vocation commerciale et enrochement de la face extérieure.

Condition non négociable : ajout d’un brise-lames par Pêches et Océans Canada.

 

Pourquoi l’abandon de la vocation commerciale est non négociable chez Pêches et Océans Canada?

  • Son mandat est de s’occuper des bateaux de pêche, non des navires commerciaux;
  • La pêche commerciale nécessite une façade verticale sur un côté du quai seulement;
  • Les façades extérieures à réparer seront enrochées, car l’enrochement est plus économique que la palplanche ou le bois.

 

Matériaux

Durée de vie

Coût de construction

Entretien

Palplanche

30 ans

$$$

Peinture et inspection aux 15 ans

Bois

45 ans

$$$

Inspection aux 15 ans

Enrochement

70 ans

$$

Réduit au minimum

 

Source : Pêches et Océans Canada, service d’ingénierie

 

Est-ce que la pétition demandant à Pêches et Océans Canada d’inclure la vocation commerciale est une bonne idée?

Mauvaise idée! La condition de Pêches et Océans Canada est non négociable. Les aménagements répondront aux besoins des utilisateurs. Le temps presse. Les plans sont en cours de réalisation.

 

GAINS

Est-ce que le comité du quai est satisfait de l’offre de Pêches et Océans Canada?

Oui. Pêches et Océans Canada va tout refaire dès cet automne, avec un brise-lames, sans investissement de la Ville. Ce sera un quai de pêche, avec un volet récréotouristique. Magnifique! Au-delà de nos espérances!

Quels seront les nouveaux aménagements?

Le quai aura deux zones, chacune sur leur niveau :

1. Une grande zone plus basse réservée et adaptée à la pêche commerciale;

2. Une zone publique avec un parc et un secteur de pêche récréative et de subsistance.

Un brise-lames partira de la tête du quai et se prolongera vers le sud. Le petit quai des pêcheurs sera enlevé. Une partie de la face extérieure et l’extrémité du quai seront enrochées. C’est le compromis que les partenaires ont dû faire pour avoir de si grands gains.

Quelle est notre vision pour le parc public?

Imaginez un lieu confortable, sécuritaire, sans voiture, avec des bancs, à l’extrémité d’un quai, d’où on observe les manœuvres des bateaux de pêche et les pêcheurs de maquereaux. La Ville tente d’inclure le revêtement de bois du plancher dans le projet. Si c’est impossible, elle le fera dans une autre phase.

Quels sont les avantages du brise-lames?

Il règle le problème majeur d’agitation. C’est tout un gain! Cette demande tient depuis une trentaine d’années. Ainsi, le bassin pourra permettre aux pêcheurs, aux plaisanciers et aux entreprises d’excursions un environnement sécuritaire et confortable. De nouveaux pontons flotteront le long du brise-lames, ce qui permettra d’accueillir plus de bateaux qu’avant.

Quelles seront les retombées?

La réalisation du projet créera des dizaines d’emplois lors de la construction. Lorsqu’il sera terminé, le quai favorisera la création d’emplois réguliers et l’augmentation de l’offre touristique locale. Les retombées touristiques sont évaluées à 2,5 M$ supplémentaires par année.

Est-ce que les Grands Voiliers et les bateaux de croisière pourront venir?

Oui, on pourra recevoir les Grands Voiliers dans de meilleures conditions que par le passé, car l’agitation de l’eau dans le bassin sera réduite au minimum.

Comme dans les autres ports, à Gaspé par exemple, les bateaux de croisière utiliseront une navette pour faire la liaison.

Calendrier de réalisation

7 mai 2018

Le conseil municipal adoptera une résolution confirmant l’entente avec Pêches et Océans Canada, cette résolution est essentielle pour que le Ministère lance l’appel d’offres cet été.

Fin mai 2018

Présentation publique des plans

Août 2018

Appel d’offres

D’octobre 2018 à avril 2019

Première phase du chantier, majeure partie des travaux

Automne 2019

Dernière phase du chantier, finition

Le comité du quai

Éric Bujold, président de l’Administration portuaire

Steven Parent, conseiller municipal

Olivier Guité, président du Club nautique

Marco Audet, conseiller technique

Alain Bernier, responsable du développement économique et touristique

Le comité du quai
Retour